Affaire Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse : le procès reporté au 10 décembre

Comme on le sait, le régime Alpha Condé a récemment démoli plusieurs domiciles privés dans la commune de Ratoma, précisément à Kaporo Rails, Kipé et Dimesse. Cette démolition d’un total de 1 769 bâtiments dont 1 299 villas- qui a commencé le 25 février 2019- a concerné 1 204 familles avec 19 219 personnes affectées. Les Bulldozers du régime ont également raclé 13 écoles (avec 3 641 élèves), 12 mosquée, une église et 13 fabriques de glaces…

Après avoir tout essayé sans succès sur le plan local (où tous les leviers sont détenus par les mêmes personnes) , les victimes- qui se sont constituées en un collectif- ont saisi la Cour de justice de la CEDEAO dans l’espoir d’avoir une oreille attentive. Mais, l’audience tant attendue, qui était prévue le 8 novembre, a été reportée au 10 décembre, à la demande de l’avocat des victimes.

Ci-dessous, Guineematin.com vous propose le communiqué du collectif

Communiqué : Le collectif des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse porte à la connaissance de l’opinion que l’audience prévue le 8 novembre à Abuja (cour de justice de la CEDEAO) dans l’affaire qui l’oppose à l’Etat guinéen a été reportée au 10 décembre 2019.

La demande a été formulée par l’avocat des victimes Maître Alpha Yaya Dramé qui a sollicité de la cour un transport judiciaire sur les lieux.

En attendant, le collectif demande à l’ensemble des victimes de rester mobilisées jusqu’à la victoire finale contre le régime d’Alpha Condé.

Conakry le 01 novembre 2019

La cellule de communication du collectif

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS