Fête de l’Armée : le gouverneur de Boké appelle les militaires à l’obéissance

Comme annoncé précédemment, l’armée guinéenne a célébré ce vendredi, 1er novembre 2019, le 61ème anniversaire de sa création. A Boké, les festivités ont eu lieu dans les locaux du bataillon autonome de la région. La cérémonie a mobilisé les autorités administratives et communales, les militaires et paramilitaires, des représentants des sociétés minières entre autres, a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place.

La cérémonie a été marquée par plusieurs activités, notamment des défilés des agents des forces de défense et de sécurité, des élèves et les épouses des militaires.

Colonel Soriba Camara, commandant du bataillon autonome de Boké

Dans son discours de circonstance, le commandant du bataillon autonome de Boké a fait un rappel de l’historique de l’armée guinéenne. « L’armée guinéenne a été créée le 1er novembre 1958 et le général Noumandjan Keita a été le premier responsable de l’état-major. Notre armée a effectué des missions en Guinée Bissau, au Bénin, au Liberia, au Rwanda…

Ce devoir, l’armée guinéenne l’a accompli soit pour la liberté ou la défense, le rétablissement de l’ordre qui était bafoué ou encore l’instauration de la démocratie. Depuis 2013, nos compatriotes de Gangan 1 à 5 continuent à contribuer au rétablissement de la paix au Mali. L’armée guinéenne a donc inscrit de son sang l’histoire de notre continent », a dit le colonel Soriba Camara, rendant hommage à tous les agents des forces de défense et de sécurité décédés.

Général de Brigade Siba Séverin Lohalamou, gouverneur de la région de Boké

Présent à ces festivités, le Général de Brigade Siba Séverin Lohalamou, gouverneur de la région de Boké, a félicité ses compagnons d’armes pour tout ce que l’armée guinéenne a accompli pour le pays et pour le continent. Il en a profité pour revenir sur quelques défis qui se posent aujourd’hui aux forces armées guinéenne. « Certes, nous avons beaucoup d’acquis, mais aujourd’hui nous avons encore beaucoup de défis. Notre pays fait face à des défis du moment. Des défis d’ordre politique.

Nous devons nous tourner vers l’avenir social et politique de notre pays, qui va en ce moment même négocier un virage important sur le plan politique. Soldats que nous sommes, nous devons rester dans notre mission républicaine qui veut que le soldat reste fidèle à l’autorité civile légalement installée. Nous avons la mission de sauvegarder l’intégrité de notre pays, protéger les citoyens et leurs biens », a rappelé gouverneur de Boké à l’armée.

Cette fête sera clôturée par un match de gala prévu en fin d’après-midi entre les agents des forces de défense et de sécurité de Boké.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628-98-49-38

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS