Le PADES à Alpha Condé : ce débat sur la Constitution met en cause l’unité nationale

L’imbroglio sociopolitique né de la volonté du camp présidentiel d’octroyer un 3ème mandat au président Alpha Condé inquiète dans les rangs du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES). A l’occasion de l’assemblée générale de ce samedi, 02 novembre 2019, le coordinateur chargé des affaires administratives du parti, Mohamed Kaba, l’a ouvertement exprimé tout en invitant Alpha Condé à se prononcer définitivement sur ce projet qui fragilise le tissu social et crée l’instabilité dans notre pays, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Mohamed Kaba, coordinateur chargé des affaires administratives du PADES

Le contesté projet de troisième mandat pour Alpha Condé inquiète de plus en plus au regard de la situation que traverse notre pays. Mohamed Kaba du PADES invite le président Alpha Condé à lever l’équivoque sur la question. « La situation politique, tout le monde la connaît. Aujourd’hui, c’est la grande interrogation qui sévit dans le pays ; aujourd’hui, c’est la démocratie qui est en train d’être malmenée ; aujourd’hui, c’est l’avenir du pays qui est en jeu ; aujourd’hui, c’est vraiment grave, et l’heure est grave. Nous avons vu l’arrivée du chef de l’Etat jeudi dernier, nous lui souhaitons une bonne rentrée et nous souhaitons qu’il retrousse ses manches et qu’il se prononce sur ces questions qui sont de nature à mettre en cause l’unité nationale et la stabilité de notre pays », suggère-t-il.

Par ailleurs, le coordinateur chargé des affaires administratives du PADES a rappelé le sens du combat que mène le FNDC aux côtés des autres composantes sociopolitiques du pays. « Aujourd’hui, nous voulons dire qu’avec des guinéens, avec d’autres structures au sein du FNDC, notre parti va se battre pour l’instauration d’une véritable démocratie en Guinée, on va se battre pour l’instauration d’une alternance en Guinée, dans le cadre de la loi, pour faire en sorte que la démocratie règne en Guinée, et cela va se faire dans le camp du FNDC…. »

Cependant, monsieur Kaba a tenu à apporter des précisions sur ce que n’est pas le FNDC. « Je vais faire une précision, parce qu’il y a beaucoup de confusion aujourd’hui et que ces confusions risquent de détourner l’idée de certains militants qui ne le comprendrait pas. Il s’agit de la mission du FNDC. Le FNDC est une plateforme, le FNDC n’est pas un parti politique, le FNDC n’est pas une action politique, le FNDC n’est pas une alliance électorale. Le FNDC est une plateforme qui regroupe les partis politiques, la société civile, des syndicats, des citoyens, des artistes. C’est important de le dire, parce qu’on a tendance à faire croire que le FNDC un parti politique ou une alliance de parti politique. Cela n’est pas vrai ».

Pour sa part, Mohamed Diakité, chargé à l’implantation du PADES a dénoncé l’agression dont a été victime le journaliste de Guineematin.com, Ibrahima Sory Diallo, au siège du RPG Arc-en-ciel, ce samedi, 02 novembre 2019. « Le 31 octobre dernier, dans leur mission, dans le travail à la recherche des informations, la presse privée, la presse nationale et internationale, se sont déplacées pour venir couvrir l’accueil du président de la République. Ils ont donné toutes les informations et le site Guineematin.com a écrit que le président de la République, professeur Alpha Condé, est venu au palais du peuple et il a boudé les militants du RPG Arc-en-ciel. Et je crois bien que c’est ce qui a été fait. Aujourd’hui, monsieur Ibrahima Sory Diallo, journaliste du site Guineematin, qui a publié que le président a boudé ses militants, il a été viré, méprisé, insulté et mis dehors au siège du RPG Arc-en-ciel et les autres journalistes l’ont accompagné et tous ont boudé l’assemblée générale du RPG Arc-en-ciel. Au non de la coordination, au non du président du parti PADES, nous condamnons avec la grande fermeté ce qui s’est passé »

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS