Comme annoncé précédemment, les 11 jeunes tués lors des manifestations contre un troisième mandat du président Alpha Condé des 14, 15 et 16 octobre dernier seront inhumés ce lundi, 04 novembre 2019. Les corps, qui avaient été ramenés à la morgue de l’hôpital Ignace Deen, viennent d’arriver à l’hôpital sino-guinéen de Kipé, a constaté un reporter de Guineematin.com qui est sur place.

Depuis le matin, les familles des victimes et quelques responsables du Front National pour la Défense de la Constitution attendaient les corps à la morgue de l’hôpital sino-guinéen de Kipé. Car c’est là que les autorités ont décidé de leur rendre les dépouilles mortelles des jeunes. Une décision qui vise à réduire l’itinéraire du cortège funèbre.

Les 11 corps, qui étaient jusqu’à ce matin à la morgue d’Ignace Deen, sont arrivés à l’hôpital sino-guinéen, où ils seront mis à la disposition des familles des victimes. Le FNDC a déjà envoyé des véhicules pour les transporter à la mosquée de Bambéto. Les prières rituelles seront faites à ce niveau avant l’inhumation prévue au cimetière de Bambeto à 14 heures.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com