Comme annoncé précédemment, le président de la République a procédé le lundi, 04 novembre 2019, à des remaniements à la tête des inspections régionales de l’éducation. Certains inspecteurs ont été remplacés et d’autres comme celui de Kankan ont été confirmés. Au micro du correspondant de Guineematin.com sur place, l’IRE de Kankan Famoro Keita a réagi à cette décision du chef de l’Etat. Se disant heureux de la confiance renouvelée en sa personne, le responsable éducatif n’a pas manqué de remercier le président Alpha Condé et tous ceux qui l’aident dans son travail.

« Je remercie le président de la République, Alpha Condé, pour m’avoir renouvelé sa confiance. Je remercie aussi tous les enseignants de la région administrative de Kankan, tous les élèves, les parents d’élèves et les amis de l’école, sans oublier le gouverneur de région, les préfets qui nous appuient dans notre noble tâche qui est l’éducation, sans oublier aussi ma maman. En tout cas moi je suis très ravi », a-t-il déclaré.

Assis dans son bureau et entouré de plusieurs cadres régionaux et préfectoraux mais aussi des responsables de la coordination régionale du RPG Arc-en-ciel venus le féliciter, Famoro Keïta estime que c’est avec le concours de tous qu’il réussit sa mission. « Tout seul, je ne peux rien. Dans ma région, c’est les enseignants, les élèves, les parents d’élèves, les autorités administratives et politiques qui m’appuient. Parce que quand nous prenons l’an passé, on a été appuyé par les partis politiques, sinon ce n’était pas facile de gérer l’année passée 2018-2019. Donc nous remercions aussi le RPG Arc-en-ciel », a-t-il dit.

L’inspecteur régional de l’éducation de Kankan dit mesurer les nouveaux défis qui l’attendent et promet de redoubler d’ardeur pour pour maintenir le cap de la réussite.

Selon plusieurs observateurs, la confirmation de monsieur Keïta dans ses fonctions n’a rien de surprenant, d’autant plus que le secteur éducatif est fortement politisé à Kankan. Les grèves des enseignants appelées par le SLECG d’Aboubacar Soumah n’ont jamais eu d’effet dans la région. Et tout récemment, les écoles de la commune urbaine ont été fermées à l’occasion de la mobilisation organisée à Conakry pour accueillir le président Alpha Condé, qui rentrait d’une mission à l’étranger.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin