Comme annoncé précédemment, plusieurs centaines de milliers de personnes ont répondu à l’appel à marcher du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ce jeudi, 07 novembre 2019. Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), a salué la mobilisation et invité l’ensemble du peuple de Guinée à se mobiliser davantage le jeudi prochain pour continuer à s’opposer au projet de 3ème mandat, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Le président de l’UFDG a commencé par féliciter le peuple de Guinée dans sa majorité pour avoir massivement répondu à l’appel du FNDC. Selon lui, en dépit de la distance et de la température très élevée de Conakry, les gens sont sortis massivement dans la discipline pour dire leur opposition à tout changement de la constitution. « Mes chers frères et sœurs, je commencerai par vous féliciter pour cette grandiose mobilisation qui est un message clair à monsieur Alpha Condé. Vous avez résisté à la chaleur, vous avez résisté à la fatigue, vous avez résisté à la déshydratation pour venir vous exprimer, exprimer vos convictions en tant que Guinéens. Nous devons vous féliciter. Je voudrais féliciter aussi les nombreux citoyens qui sont sortis devant leurs domiciles, devant leurs ateliers, devant leurs magasins, pour applaudir le cortège. Ils étaient autant nombreux que ceux qui étaient en train de marcher. Ce qui démontre, s’il en était besoin, que toute la Guinée dans sa diversité politique, ethnique, socioprofessionnelle est opposée au 3ème mandat ».

Revenant sur les récents cas d’assassinats à Conakry, Cellou Dalein Diallo a rendu un hommage à ceux qui ont été tués lors des obsèques des 11 jeunes qui ont subi le même sort à la mi-octobre. Sans cité son nom, Cellou Dalein Diallo a dit sa déception quant aux propos tenu par un haut cadre de la police nationale à la télévision sur les violences qui ont émaillé la procession funèbres du lundi 04 novembre. « Je ne peux pas terminer mon discours sans vous rendre hommage parce que beaucoup d’entre vous étaient aux funérailles et qui ont perdu la vie par la faute de nos forces de défense et de sécurité. Vous avez suivi le comble du ridicule. J’ai écouté un haut responsable de la police dire que c’est le vent qui orienté les bombes lacrymogènes dans le cimetière et aux alentours de la mosquée. Ceux qui étaient dans le cimetière, ils ont vu une pluie de bombes lacrymogènes tombées dans le cimetière. Ça ne leur a pas suffi, ils sont venus ramasser et confisquer toutes les caisses qui avaient servi à transporter nos camarades. Ces caisses sont actuellement confisquées à la CMIS numéro un de Cameroun, on n’arrive pas à les récupérer. C’est pour dire à quels points nos agents des forces de sécurité sont devenus inhumains. Dans notre civilisation, dans notre culture Guinéenne, la mort réconcilie les gens. Parce que tout le monde vient compatir à la douleur de la famille éplorée. Pour eux, la mort est une source de violence, une source de mort. Alpha Condé a perdu le sens de la raison. Je crois que c’est la sommité. Sinon, comment laissez commettre les actes comme ça, sans que les sanctions ne pleuvent le lendemain s’il était encore soucieux du devenir, de la cohésion de notre société ? ».

Pour finir, le chef de file de l’opposition a invité les Guinéens à se mobiliser davantage lors de la prochaine manifestation afin de montrer à Alpha Condé que son projet de 3ème mandat ne marchera pas. « Soyez mobilisés. J’avais dit ici la dernière fois que la prochaine manifestation permettrait au FNDC de doubler la performance du 24 octobre. La prochaine fois, il faut qu’on fasse plus pour démontrer que la Guinée ne veut pas de 3ème mandat. Je sais que vous êtes fatigués, déshydratés, mais vous avez bravé tout ça. Encore une fois, félicitations ».

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin