Comme annoncé précédemment, le Front National pour la Défense de la Constitution a réussi sa deuxième marche pacifique contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé à Conakry. Une impressionnante foule a défilé dans les rues de la capitale guinéenne pour exiger la libération des leaders du FNDC incarcérés et le renoncement au projet de changement de la constitution qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat.

Tout comme celle du 24 octobre dernier, cette autre manifestation a été clôturée par un meeting tenu sur l’esplanade du stade du 28 septembre de Conakry. Certains leaders du FNDC, dont Sidya Touré, ont pris la parole pour dire quelques mots à leurs partisans. Le président de l’UFR n’a pas manqué de saluer la mobilisation, tout en se moquant de la réception du président Alpha Condé, organisée la semaine dernière par le pouvoir, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans son discours, l’opposant a commencé par rendre hommage à tous les jeunes tués depuis le début des manifestations contre le projet de troisième mandat du président Alpha Condé. Il a fustigé aussi l’incarcération des leaders du FNDC et exigé leur libération. « Les responsables du FNDC sont encore en prison. Ils sont en prison parce qu’on les a kidnappés dans leurs domiciles. Ça veut dire que ce n’est pas l’application de la loi, il s’agit de la volonté de l’Etat. Et, c’est quelque chose qu’il faut combattre. Nous exigeons la libération immédiate de nos camarades », a-t-il lancé.

En ce qui concerne le combat contre un troisième mandat, le président de l’UFR estime que cette mobilisation prouve à suffisance que les Guinéens sont opposés à ce projet. « Aujourd’hui, nous sommes sortis une deuxième fois pour donner la preuve que nous n’avons pas besoin d’être achetés pour aller dans la rue et défendre notre opinion. Nous sommes sortis pour montrer qu’on n’a pas besoin de nous réquisitionner, qu’on n’a pas besoin de donner de l’argent aux chefs de quartiers, qu’on n’a pas besoin de se mettre aux carrefours pour distribuer de l’argent.

Nous avons dit aux Guinéens : sortez pour démontrer que nous sommes complètement à un troisième mandat d’Alpha Condé. Et, vous venez de le prouver. Alors merci à vous, et nous sommes fiers de ce que nous venons de réaliser. Nous n’accepterons pas qu’une dictature s’impose dans notre pays », a assuré Sidya Touré.

Dans la continuité de son combat contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé, le Front National pour Défense de la Constitution appelle à une manifestation le jeudi prochain à Conakry.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin