Maladho Diallo, trésorier de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG)

Démenti des allégations du Directeur Général de la Police Nationale Ansoumane Camara, alias « Baffoé »

La sortie médiatique du Général Ansoumane Camara, alias « Baffoé », sur les antennes de la Radiotélévision Guinéenne (RTG), m’accusant du dépôt d’un corps à la morgue d’Ignace Deen parmi les trois victimes de la marche funèbre du 04 Novembre dernier, m’a plongé dans une profonde stupéfaction.

Ces allégations ne sont qu’une machination qui vise à créer l’amalgame pour tenter de disculper les vrais auteurs et commanditaires des violences perpétrées contre le cortège funèbre, la mosquée et le cimetière de Bambéto. Ils ont poussé l’immoralité jusqu’à la saisie et à la confiscation des cercueils vides.

Ces actes cruels et inhumains ne pouvant être assumés par leurs auteurs, les responsables de la Police, lorsqu’ils ne peuvent nier les faits, cherchent par tous les moyens à se dérober et à trouver des boucs-émissaires. Pour ce faire, ils ont élaboré une stratégie honteuse de communication visant à nier la réalité. Comble du ridicule, ils vont jusqu’à attribuer au vent l’arrivée du gaz lacrymogène dans les mosquées et la chute des bombes lacrymogènes à l’intérieur du cimetière.

Ils se sont trompés de cible car je n’ai ni récupéré, ni transporté, ni déposé un blessé ou un mort dans un domicile ou un centre hospitalier.

Compte tenu du caractère grave et absurde de l’accusation dont je suis victime, je me réserve le droit de saisir la justice pour rétablir la vérité.

Maladho Diallo

Trésorier de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG)

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin