Madame M’Mah Binty Camara

Une banale dispute autour d’un tapis entre deux coépouses a tourné au drame récemment à Sangarédi, dans la préfecture de Boké. Le malentendu entre les deux femmes a conduit Mayali Camara a versé de l’eau chaude sur H’Mah Binty Camara.

Après avoir fait un tour chez les tradi-praticiens, la malheureuse a été conduite au service des urgences de l’hôpital national Ignace Deen où elle suit un traitement. Dans un entretien accordé à un reporter de Guineematin.com dans la journée de ce vendredi, 08 novembre 2019, M’Mah Binty Camara est revenue sur sa mésaventure.

M’Mah Binty Camara l’a tout simplement échappé belle. A cause d’une banale dispute, la dame a subi la colère de sa coépouse, aujourd’hui détenue à la gendarmerie départementale de Boké.

Interrogée par un reporter de Guineematin.com, la pauvre est revenue sur ce qui s’est passé. « Il y avait un problème de tapis entre ma coépouse et moi. Le tapis m’appartient. Je l’ai envoyé au salon. Mais, elle l’a pris après, je ne sais pour quelle raison. Je me suis plaint chez mon mari. Ce dernier m’a dit de me calmer, qu’il va gérer. Je me suis calmée. Mais à mon fort étonnement, le lundi 04 novembre vers 10 heures, je suis sortie pour aller aux toilettes, c’est là-bas qu’elle m’a suivie pour verser de l’eau chaude sur mon corps. Quand elle a jeté l’eau, elle pensait que l’eau avait atteint ma figure. Heureusement que c’est par derrière, sur les épaules que l’eau m’a touché, au niveau de la nuque et des épaules. Après ça, je suis allée m’enfermer dans ma chambre pour crier au secours. Aussitôt, les voisins sont venus pour m’aider. Actuellement, par l’aide de son oncle, Mayeli Camara est à la gendarmerie de Boké », a raconté la victime.

Dr Gna Francis Mamy, médecin spécialiste de la chirurgie générale à l’hôpital Ignace Deen

Pour ce qui est de la prise en charge de la malheureuse, Dr Gna Francis Mamy, spécialiste en chirurgie générale à l’hôpital national Ignace Deen, a expliqué ce qui a été fait. « Quand cette dame est venue, c’était une urgence. D’abord, le traitement traditionnel qui devrait compromettre la brûlure était là. J’ai vu qu’ils ont appliqué de l’huile de moteur sur le corps. Et l’huile de moteur n’est pas stérile, ça contient beaucoup de choses, ça peut même entraîner le tétanos. Il fallait une vaccination contre le tétanos et il fallait complètement débarrasser ce corps de la plaie. Donc, nous avons fait une toilette de la plaie. C’est après cela qu’on a appliqué les produits qu’il faut. C’est une brûlure du second degré et nous avons estimé la brûlure de 21 à 22 % de la surface corporelle brûlée », a fait savoir le chirurgien.

En ce qui concerne la durée du traitement, Dr Mamy indique que ça pourrait prendre 3 semaines. « Le traitement est individuel. L’organisme de chacun réagit différemment et elle est venue déjà dans un état que je vous ai déjà expliqué avec des traitements traditionnels. Nous avons estimé qu’elle peut faire jusqu’à trois semaines ici pour que la plaie puisse se cicatriser ».

Parlant des conséquences de cette brûlure, Dr Gna Francis Mamy a fait savoir que M’Mah Binty Camara aura des cicatrices et des déformations. « Elle peut avoir des cicatrices vicieuses et ces cicatrices là, c’est des brides au niveau des articulations, surtout l’articulation au niveau du coup. Le coup doit tourner de gauche à droite et vice-versa. Donc, s’il y a des cicatrices vicieuses, ça peut bloquer la flexion, la rotation peut avoir des problèmes. Et aussi l’esthétique, parce que quand il y a brûlure, la cicatrice ne sera plus comme la peau ordinaire », a indiqué le médecin.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél : 00224 622919225 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin