Alpha Oumar Cissé, stagiaire malvoyant

Dans le cadre de l’insertion des personnes souffrant de handicap, un jeune malvoyant vient d’être reçu au Tribunal de Première Instance (TPI) de Kindia pour un stage de perfectionnement. Après avoir tapé sans succès à plusieurs portes, Alpha Oumar Cissé, diplômé en Droit des Affaires, est parvenu à obtenir ce stage grâce à l’implication du parquet de Kindia, notamment du procureur Mamadou Dian Bora Diallo, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Il est difficile pour les personnes vivant avec un handicap de se frayer un chemin dans le monde professionnel guinéen. Après plusieurs tentatives infructueuses, Alpha Oumar Cissé a eu la chance de décrocher un stage au TPI de Kindia.

Mamadou Dian Bora Diallo, procureur du TPI de Kindia

Interrogé sur la question, le procureur Dian Bora Diallo a expliqué à notre reporter ce qui a été fait pour que le jeune homme arrive à se faire accepter. « Dans le cadre humanitaire, Alpha Oumar Cissé, malvoyant, était venu ici avec d’autres membres de ce genre à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la vue. Ce dernier avait exposé lors de cette rencontre ici qu’il avait éprouvé assez des difficultés pour trouver un stage pratique. Il est diplômé en Droit des Affaires de l’Université Nongo Conakry. Depuis qu’il a fini sa licence, il a tapé à toutes les portes, que ça soit au niveau des cabinets d’avocat, au niveau de certaines juridictions de Conakry ou au niveau des cabinets d’huissiers, sans succès. Cela m’a ému, ça m’a touché. Et cela a été spontané de ma part. J’ai proposé à ce qu’il formule une demande adressée à monsieur le président de ce tribunal et que je fournirai tous les efforts pour appuyer la demande afin qu’on puisse voir dans quelle condition il pourra faire un stage pratique. Donc, il a formulé une demande le 30 octobre qu’il a adressé au président. On a communiqué, Mr le président du tribunal a heureusement donné son accord depuis le 4 Novembre 2019 ».

Après avoir été accepté pour ce stage, le jeune homme a commencé ses premiers pas par le parquet. « Donc, Mr Alpha Oumar Cissé a commencé son stage au sein de ce tribunal. Pour le moment, il est mis à la disposition du parquet pour un mois où il va apprendre les rudiments, les péripéties, la gestion des dossiers, comment poser les actes du parquet, les procès verbaux des flagrants délits, notamment comment rédiger les différents réquisitoires. On va l’initier à la pratique quotidienne du parquet. Certainement, au bout d’un mois, il ira à l’instruction pour un mois. Ensuite, il ira au siège pour passer un mois. Il finira au greffe pour un mois. Donc, au seuil de ce stage pratique, certainement Mr le président va évaluer ses compétences et décidera de la suite à donner », a précisé Dian Bora Diallo.

Comment un malvoyant peut-il s’en sortir au regard de son handicap ? « La question s’est posée au début. Nous-mêmes, on s’est réuni, on s’est dit est ce que cela allait être facile voire être possible à ce qu’une personne malvoyante puisse faire un stage pratique ici ? Mais vous savez aujourd’hui, si nous sommes assez informés de l’avancée technologique, des outils qui sont mis à la disposition de ces personnes, la question n’allait pas se poser. Parce que ces personnes aujourd’hui disposent de tous les moyens nécessaires pour s’intégrer et travailler avec les personnes normales », a laissé entendre le procureur.

Mamadou Dian Bora Diallo a profité pour lancer un appel aux responsables des services publics de faciliter l’insertion des personnes souffrant de handicap. « C’est l’occasion pour moi d’informer tout le monde qu’une personne de ce genre peut intégrer le service normal, travailler comme tout le monde et produire des résultats pour le bien être de la nation. Je veux lancer un appel à l’endroit des autres personnes qui sont responsables des différents services de l’Etat, je les invite à accepter ces personnes… J’estime que c’est un plus pour la nation pour que ces personnes puissent être productives pour la Guinée. Je dis aussi à ces personnes handicapées, malvoyantes et autres, de ne pas se décourager, de continuer à se former, d’abandonner la rue, de ne pas faire le mendiant », conseille le procureur.

Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628 51 67 96

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin