Vieille de 300 ans, la mosquée centrale de Diaguissa, relevant de la commune urbaine de Dalaba, a été rouverte aux fidèles musulmans hier, samedi 09 novembre 2019, après sa reconstruction. Réalisés pendant 18 mois (depuis le mois de mars 2018), les travaux de reconstruction de cette grande mosquée centrale de Diaguissa ont coûté environ 250 mille dollars à Elhadj Tahirou Sow (fils de la localité), aux ressortissants et amis de Diaguissa.

La cérémonie d’inauguration de cette maison de Dieu a enregistré la présence des autorités régionales de Mamou, des représentants du Secrétariat Général aux Affaires religieuses, des autorités préfectorales, religieuses et administratives de Dalaba, des députés, de l’ancien Premier ministre, Kabiné Komara et de plusieurs fidèles, a constaté Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

Désormais cette mosquée dispose de quatre grands minarets, environ 400 places, des toilettes, une place aménagée pour les ablutions, des tapis de prière et autres matériels importés de Turquie. Ce qui a émerveillé tous les visiteurs et fidèles fortement mobilisés ce samedi à Diaguissa.

Elhadj Saïdou Sow, président du district de Diaguissa et 1er vice-maire de la CU de Dalaba

Dans son discours de bienvenue, Elhadj Saïdou Sow, président du district de Diaguissa et premier vice-maire de la commune urbaine de Dalaba a dit sa joie de recevoir tous ceux qui ont assisté à la cérémonie. L’élu local a magnifié et encouragé les liens de solidarité entre les fils de Diaguissa avant de remonter l’histoire de cette grande mosquée. « La mosquée centrale de Diaguissa a été construite vers les années 1 700 et a connu sa cinquième rénovation. Cette rénovation a été entièrement financée par les ressortissants, résidants et amis. Cette mosquée a les dimensions suivantes : 15 mètres de long sur 11 mètres de large. Notre communauté de Diaguissa a toujours œuvré pour l’unité et la paix dans le respect de la dignité humaine. Soyez rassurés que nous ne ménagerons aucun effort pour que le développement et la paix profitent à nous tous dans la fraternité », a promis Elhadj Saïdou Sow.

Alpha Aboubacar Kaala Bah, préfet de Dalaba

De son côté, le préfet de Dalaba, Alpha Aboubacar Kaala Bah, a salué cet engagement des ressortissants d’investir autant d’argent pour le rayonnement de chez eux. « Cette mosquée a été construite dans ma localité, à Dalaba. C’est une maison de Dieu où tout le monde vient prier. J’encourage les fils et ressortissants de faire autant dans tout le pays. C’est ce que le président de la République, le professeur Alpha Condé, a recommandé, que chacun travaille dans sa localité. Ça prouve que la décentralisation existe bien à Dalaba », a indiqué la première autorité de la préfecture.

Kabiné Komara, ancien Premier ministre

Présent à la cérémonie, en compagnie de ses enfants, l’ancien Premier ministre, Kabiné Komara, a dit avoir tiré trois enseignements à travers la reconstruction de cette mosquée. « Mes enfants et moi-même avons été invités par notre ami Thaïrou Sow pour participer à ce magnifique évènement qui concerne l’inauguration de la grande mosquée de Diaguissa. Je dois dire que j’ai été impressionné par trois éléments. D’abord, autour de cet évènement, il y a un rassemblement de toutes les catégories de personnes, des citoyens Guinéens, de toutes les religions mêmes parce qu’il y a d’autres confessions qui sont là, de toutes les régions. Et, ce sentiment de voir tous les Guinéens communier comme ça, c’est extrêmement réjouissant. Deuxièmement sentiment, c’est la qualité du travail qui a été fait, que d’investir comme ça dans son terroir donne à réfléchir et inciter d’autres à faire mieux. Et, le troisième sentiment, c’est l’exemple que ça donne aux Guinéens de se donner la main pour se réunir et bâtir les choses dans la paix dans la concorde. Je souhaite que ça inspire tout le monde pour que notre pays puisse aller de l’avant », a-t-il souhaité.

Ibrahima Ousmane Bah, imam de la mosquée turque de Bambéto

Au nom du secrétariat aux Affaires religieuse, l’imam de la mosquée turque de Bambéto (Conakry), Ibrahima Ousmane Bah, a dit avoir été impressionné par la qualité du matériel qui a été utilisé pour construire cette mosquée. « C’est un sentiment de satisfaction totale qui m’anime. Cela par rapport à ce que nous venons de voir, par rapport à l’organisation, par rapport à la construction de cette très belle mosquée. La construction de cette belle mosquée va en droite ligne avec la politique du gouvernement en matière de gestion des activités religieuses confiées au Secrétariat aux Affaires religieuses. Nous voyons une très belle mosquée qui va non seulement servir de lieu de rassemblement pour magnifier la grandeur d’Allah à travers les 5 prières. Ensuite, un lieu où on va prêcher l’islam, où on va enseigner l’islam, un lieu aussi où on va consolider la paix, la quiétude sociale, choses qui sont vivement recommandées à travers les enseignements du saint Coran et la traduction du prophète (paix et salut de Dieu sur lui). Nous avons vu que lorsque les citoyens s’unissent, ils peuvent mieux faire. Vous voyez l’esthétique de la mosquée qui n’a rien à envier à la mosquée turque de Conakry que j’ai l’honneur de présider. Quand je suis rentrée, on dirait que j’étais dans cette mosquée (…). C’est un exemple à suivre pour les autres ressortissants des autres localités de notre pays. Ensemble, nous pouvons beaucoup faire sans nous attendre à l’aide extérieure ; car, nous avons des gens qui non seulement ont les moyens, mais qui ont aussi la volonté de bien faire pour leur communauté ».

De Diaguissa, Dalaba, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com
Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin