Abdoulaye Diallo, bijoutier exerçant dans la ville de Dalaba

A l’image de plusieurs autres acteurs de l’artisanat guinéen, les bijoutiers se plaignent de l’envahissement du marché des produits chinois. Chose qui impacte négativement leurs activités. Abdoulaye Diallo, bijoutier exerçant dans la ville de Dalaba, s’est confié à un journaliste de Guineematin.com autour de cette situation.

Avec 30 ans d’expérience et un riche parcours, cet artisan connaît bien le métier de bijoutier pour en parler. « Depuis 30 ans, j’exerce ce métier. J’ai fait mon premier atelier à Koulé, dans la préfecture de Macenta. Après j’ai fait Sangarédi auprès d’un sénégalais. Ensuite, je suis allé en Guinée Bissau ou j’ai travaillé avec un malien. C’est après là-bas que je suis venu m’installer ici à Dalaba où j’ai fait au moins 12 ans », explique-t-il.

Dans son travail de tous les jours, Abdoulaye Diallo confectionne des colliers, des boucles d’oreilles et des bagues en or et en argent. « Nous partons à Pita pour acheter l’or et l’argent qui viennent du Sénégal. C’est ce que nous utilisons pour confectionner nos produits », souligne ce bijoutier, marié à 3 femmes et père de 5 enfants. Une famille qu’il a fondée grâce à son métier. Il dit avoir également 3 motos qu’il a achetées avec le fruit de son travail.

Mais aujourd’hui, notre interlocuteur constate avec amertume l’envahissement du marché guinéen par les chinois. Des produits de tout genre confectionnés en Chine et dont le coût est plus abordable inondent le marché. Ce qui affecte bien évidemment le travail des artisans locaux. « Nous avons de très bon articles. Mais, les Chinois ont fini de gâter notre marché. Ils ont fini d’envahir le marché guinéen avec leurs articles pacotilles colorés pour ressembler à de l’or ou de l’argent », regrette Abdoulaye Diallo.

A l’image de beaucoup d’autres artisans guinéens, ce bijoutier souhaite que les autorités du pays prennent des dispositions pouvant permettre de les protéger contre la concurrence « déloyale » chinoise.

De Dalaba, Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com
Tel : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin