Les responsables des différents services étatiques de la région de Faranah ont pris part à un atelier qui s’est tenu hier, lundi 11 novembre 2019, au chef-lieu de la région. Organisée par le ministère de la fonction publique, de la réforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration, la rencontre consistait à vulgariser trois textes de lois relatifs au travail du service public, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Faranah.

Massé Camara, directeur général du centre de perfectionnement administratif

Selon Massé Camara, directeur général du centre de perfectionnement administratif au ministère de la fonction publique, de la réforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration, chef de la délégation du département à Faranah, « l’objectif de cet atelier consiste à vulgariser un certain nombre de textes de lois. Le premier c’est la charte africaine sur les valeurs et principes du service public et de l’administration ; la deuxième c’est la loi 025 qui porte sur l’organisation générale de l’administration publique ; et la troisième c’est la loi L0027 qui porte sur le statut général des agents de l’Etat. Donc nous sommes à Faranah pour un atelier de vulgarisation et d’appropriation de ces textes par les cadres de Faranah pour qu’ils soient en mesure d’interpréter ces textes de lois et soient en mesure d’appliquer ces textes de lois », a-t-il expliqué.

Présent à l’ouverture des travaux, le préfet de Faranah, Elhadj Ibrahima Kalil Keïta, au nom de l’administration locale, a exprimé sa satisfaction par rapport à l’organisation de cet atelier régional. « Si aujourd’hui d’autres cadres bien formés en la matière viennent ici pour partager ce document avec les cadres de la région et de la préfecture de Faranah, c’est une aubaine pour que les gens puissent s’approprier un document aussi important que ce que j’ai vu. Nous comptons aussi sur la presse, parce que si le gouverneur s’assoit dans son bureau pour faire des bonnes choses, si ce qu’il fait n’est pas vulgarisé ça ne sert à rien.

Donc nous comptons sur vous pour que ce document soit bien vulgarisé. Et ça permettra à tout le monde de comprendre son rôle et le rôle des autres. Je dirai aux participants d’être assidus, d’être exacts, d’être ponctuels, de suivre mais aussi de participer pour qu’il y ait un véritable débat parce que ceux qui sont là seront chargés à leur tour de communiquer à d’autres », a exhorté le préfet.

Amadou Kaké, chef de division des ressources humaines de Dabola

A l’issue des travaux, les participants ont exprimé leur satisfaction. C’est le cas de monsieur Amadou Kaké, chef de division des ressources humaines de la préfecture de Dabola, qui dit avoir beaucoup appris au cours de cet atelier. « Au cours de cet atelier, on a appris beaucoup de choses. Et nous pensons que l’amélioration des lois va nous aider encore dans nos différentes tâches. La gestion des ressources humaines, c’est une gestion très difficile, on ne peut pas la faire au hasard. Il faut s’approprier des textes, les interpréter pour pouvoir mener à bien ses activités. Nous avons vu la loi 025 anciennement appelée loi 029 portant organisation des services publics et la loi 0027 anciennement appelée loi 028 mais aussi la charte africaine des services publics. Il y a eu beaucoup d’améliorations. C’est aujourd’hui nous avons eu ces documents mais au fil du temps on pourra mieux connaître le contenu », a-t-il dit.

A noter que des ateliers de ce genre seront organisés dans toutes les régions du pays pour outiller les cadres de l’Etat sur ces textes lois qui régissent leur travail.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com
Tel : 00224 620 24 15 13 / 660 27 27 07

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin