Le mini remaniement ministériel opéré dans la soirée d’hier, lundi 11 novembre 2019, par le président Alpha Condé a mis à nu les carences du chef du gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana, et le manque d’anticipation de ce dernier dans la gestion des affaires de l’état.

Sinon, comment comprendre que des manifestations de rues entraînent la mort d’une dizaine de personnes dans un pays normal, gouverné par des hommes et des femmes dont la majorité sont chacun docteur dans son domaine et que personne ne lève le petit doigt pour dénoncer ces crimes.

Alpha Condé a fait un grand pas en prenant seul la décision qui s’impose en ignorant le chef du gouvernement et limoger sanctionner comme il faut le ministre de la sécurité qui n’a rien fait pour éviter ces nombreux cas de morts, mais aussi empêcher qu’on enterre dignement ces victimes, issues de familles nobles, dignes et responsables.

Alpha Ibrahima Kéira, puis qu’il s’agit de lui, a empêché par des manières dont il a le secret les familles biologiques, politiques et tous les sympathisants de ces victimes d’accompagner les 11 morts non seulement à la mosquée, mais aussi au cimetière.

La police dont il a la gestion a pulvérisé de gaz lacrymogène la mosquée de Bambéto et le cimetière faisant fuir tous les fidèles qui accompagnaient dans la douleur et le recueillement ces jeunes arrachés à l’affection de leurs proches.

Dans un monde civilisé, on respecte les morts, un agent de la force publique se met au garde à vous devant un cercueil, le civil observe un moment de silence à la vue d’un corps en direction soit de la mosquée ou du cimetière.

Mais, en Guinée, certains ont violé, profané ces mosquées et ces cimetières, par ce que ce sont des opposants à un 3è mandat pour Alpha Condé qui sont morts. Ils ne méritent aucun respect, aucun égard, aucune attention, mais Dieu est grandeur.

Chacun répondra de ses actes dans ce monde si bas. Un contingent de la police a osé faire çà à Bambéto, un quartier réputé favorable à l’opposition et habité majoritairement par une ethnie dont toutes les victimes sont issues.

Alpha Ibrahima Kéira et tous ceux qui l’ont aidé à commettre cette forfaiture répondront comme d’autres ont répondu en d’autres circonstances.

Quant à Niankoye Lamah, il a refusé de remettre dignement les corps des victimes à leurs parents qui pleuraient dans la cour de la morgue de l’hôpital Ignace Deen, préférant les extraire à deux reprises et les exposer à l’air libre à l’hôpital sino-guinéen, une humiliation qu’un homme libre et saint d’esprit ne peut se permettre.

Alpha Condé a limogé Kéira et Lamah, même s’ils ont été recasés dans l’enclos avec ces titres ronflants de ministres d’état, conseillers comme une soixantaine d’autres. Il a fait son devoir, reste maintenant aux nouveaux venus de nettoyer les écuries.

Débarrasser les départements de tous ces extrémistes qui n’ont rien de républicain, qui gênent la marche honorable de la république et qui s’illustrent tristement dans l’accomplissement de leurs devoirs.

Albert Damantang, je le connais, il n’est pas spécialiste en matière de sécurité publique ; mais, je le connais si intelligent qu’il pourra se tirer d’affaires comme son grand-père l’avait fait pendant la première république.

Personne en Guinée, ne dira que le vieux Damantang Camara qui a été pourtant l’un des grands de ce pays, lui a causé du tort pendant les 26 ans du règne du guide suprême de la révolution qui a tout supprimer sur son passage et c’est pour quoi le vieux père est mort de sa mort naturelle (paix à son âme) contrairement à d’autres.

Le vieux Niankoye Lamah (que je respecte en passant), au crépuscule de sa vie a commis une faute lourde qui lui collera de façon indélébile à la peau en refusant de remettre les dépouilles aux familles éplorées sous prétexte qu’une expertise en médecine légale était en cours pour connaître de quoi nos regrettés enfants sont morts.

Monsieur le ministre, nous sommes pressés de connaître ces résultats pendant que vous êtes encore parmi nous.

Alors, mon cher Albert, digne fils de Kouloumbaly, petit fils de Damantang, assume avec responsabilité la tâche qui est la tienne sans zèle en aidant le président de la République à comprendre, même s’il sait tout.

Mais, il faut savoir qu’en entrant en fonction qu’il y a les « amis » de Kéira qui vont te jeter les peaux de banane, il faut que tu comprennes que les vieux de la police sont très hostiles aux civiles qui viennent les commander, Moussa Sampil et Goureissy Condé en leur temps avaient eu tous les problèmes du monde pour gérer les forces de sécurité.

Fais le ménage, débarrasses toi de toutes les brebis galeuses et des indisciplinés, çà ne fera que renforcer ton pouvoir pour l’accomplissement correcte de ta mission dans cet univers pourri que la police guinéenne.

Je remercie Alpha Condé d’avoir éloigné les arrogants et les hautains dans l’espoir que les nouveaux venus seront à la hauteur sans excès de zèle.

Vive la Guinée

Chérif Aziz

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin