Elhadj Mohamed Lamine Fofana, ministre d’Etat en charge de la Justice et des relations avec les institutions républicaines

Comme annoncé précédemment, Elhadj Mohamed Lamine Fofana, jusque-là ministre de la justice par intérim, a été confirmé hier à ce poste par un décret du chef de l’Etat. Interrogé par un journaliste de Guineematin.com dans la matinée de ce mardi, 12 novembre 2019, le magistrat qui est également ministre conseiller du président de la République chargé des relations avec les institutions républicaines, se dit honoré.

« Je me sens très honoré. Je m’engage à mériter la confiance placée en moi par le Président de la République et le Premier ministre, Chef du gouvernement », a-t-il réagi, avant d’ajouter qu’il compte aborder les dossiers qui l’attendent « avec courage, abnégation et lucidité. Surtout, il faut le souligner, en conformité avec la loi », a assuré le ministre d’Etat de la justice.

A rappeler qu’en plus du Garde des Sceaux, deux autres ministres ont été nommés hier par le Chef de l’Etat. Damantang Albert Camara remplace Alpha Ibrahima Keïra à la tête du ministère de la sécurité et de la protection civile, et le Colonel Rémy Lamah revient à la tête du ministère de la santé en remplacement d’Edouard Nyankoye Lamah.

Ces deux changements justement suscitent plusieurs commentaires au sein de l’opinion. Beaucoup pensent que le limogeage du ministre Alpha Ibrahima Keïra est lié aux événements du 4 novembre dernier, lorsque la police a attaqué le cortège funèbre des 11 jeunes tués lors des manifestations anti-troisième mandat des 14, 15 et 16 octobre dernier.

De son côté, Dr Nyankoye Lamah paye les frais, selon certains, de son implication dans le détournement de plusieurs moustiquaires imprégnées en provenance de la Guinée, retrouvées à Bamako, au Mali, en septembre dernier.

Abdallah BALDE pour Guinematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin