Un mouvement de colère a éclaté hier, lundi 11 novembre 2019, à Franwalia, dans la commune rurale abritant la carrière de la société Henan Chine en charge des travaux du tronçon Siguiri-Kintinian. Les habitants de cette localité ont barré la route, empêchant tout mouvement de ladite société. Ils sont mécontents du non respect d’un accord qui prévoyait la réfection de la route qui relie Franwalia à Siguiri, en passant par Kintinian, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

De nombreux jeunes de la sous-préfecture de Franwalia, localité située à 45 kilomètres de Siguiri, ont exprimé leur ras-le-bol face aux promesses non tenues des autorités. C’est dans ce cadre qu’ils ont pris d’assaut la route pour empêcher toute circulation, perturbant les activités de la société Henan Chine.

Interrogé par le reporter de Guineematin.com, Brema Franwalia Camara, président des jeunes de la localité, est revenu sur les raisons de cette colère. « Chez nous, il existe une carrière où la société extrait des matériaux. Avant le démarrage des travaux, nous avons signé une convention avec les autorités administratives de Siguiri. Selon la convention, les autorités avaient demandé à la population de laisser travailler la société. Après les travaux sur le tronçon Siguiri- Kintinian, la société allait faire notre route Franwalia- Siguiri, via Kintinian. Cela fait une année et deux mois qu’on a signé cette convention. Mais, nous constatons que la route Siguiri- Kintinian est achevée, la société Henan Chine commence à retirer peu à peu ses engins et nous, nous sommes dans la poussière. C’est pourquoi, depuis hier lundi nous sommes là », a expliqué monsieur Camara.

L’implication des autorités n’a pas entamé la détermination des manifestants qui campent sur leur position. « Hier lundi, le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Siguiri, Siné Magassouba est venu nous trouver pour nous demander de libérer la route, que les contrats de la société ne sont pas encore finis, qu’il reste beaucoup à faire. Il a cité beaucoup de routes qui seront goudronnées, sans nous citer d’ailleurs. Donc nous sommes là, aucun engin de la société ne sortira », a martelé le président de la jeunesse de Franwalia

De Siguiri, Bérété Lanceï condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin