Colonel Abdoulaye Sanoh, commissaire central de la police de Kankan

Le commissariat central de police de Kankan a présenté hier, mardi 12 novembre 2019, à la presse, un individu arrêté avec 37 kilogrammes de chanvre indien. Selon la police, l’homme est un dealer qui était sous le collimateur des services de sécurité, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Ce sont des Donzos (chasseurs traditionnels) qui ont interpellé le présumé vendeur de drogue, âgé de 36 ans. Ce dernier quittait la sous-préfecture de Saladou (Préfecture de Mandiana) pour Kankan. Il avait deux sacs attachés à sa moto : l’un contenant 25 kg et l’autre 12 kg de chanvre indien, a expliqué le Colonel Abdoulaye Sanoh, commissaire central de la police de Kankan.

« Dieu faisant bien les choses, et grâce à la bonne idée et à la diligence de monsieur le préfet dans le cadre de la sécurisation de la préfecture, les villages ont organisé aussi des comités de vigilance. Daye Condé, en provenance de Mandiana, a été appréhendé dans le district de Frouban sur sa moto et mis à la disposition de la sous-préfecture de Balandou. Donc, le sous-préfet m’a appelé et je lui ai demandé de le déposer directement car c’est un monsieur qui était recherché par les services de sécurité. C’est ce qui fut fait et il a été déposé au commissariat central le dimanche, 10 novembre », a-t-il indiqué.

L’officier de police ajoute que l’intéressé est bien connu de la police qui était d’ailleurs à sa recherche. « Ce monsieur est un dealer. Il y a longtemps qu’on nous a signalé qu’il est le tuteur de presque tous les grands bandits qui viennent fumer la drogue chez lui avant de sortir. J’ai envoyé une première fois une mission chez lui, mais qui l’a trouvé à Mandiana à la recherche du chanvre indien, donc nous n’avons pas pu mettre main sur lui. Et, c’est un monsieur qui prétend aller dans les radios privées pour dire que la police est venue derrière lui alors qu’il n’est pas un dealer, qu’il ne vend rien », souligne le Colonel Sanoh.

Interrogé par les journalistes, Daye Condé a reconnu avoir transporté les 37 kg de chanvre avec lesquels il a été arrêté. Mais, il dit travailler pour un responsable des services de sécurité dont il n’a pas révélé l’identité, et qui le payait à hauteur de 500 000 francs guinéens après chaque mission qu’il exécute. Il a été transféré devant le parquet de Kankan qui va s’occuper de la suite du dossier.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin