L’atelier de formation de plus de mille jeunes et femmes sur la vie associative et la structuration des groupements de N’zérékoré, Gueckédou et Lola a pris fin hier mardi, 12 novembre 2019, dans la capitale de la Guinée Forestière. Une initiative du Bureau des Nations Unies pour les Services d’Appui aux Projets (UNOSP) qui s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la réintégration socio-économique des jeunes en situation de risque et autres groupes sociaux vulnérables. La démarche vise à renforcer les capacités des groupements de jeunes et de femmes à l’esprit d’entreprenariat, rapporte le correspondant de Guineemation.com basé dans la préfecture.

Raef Melayeh, chef du bureau de l’UNOSP à N’zérékoré

Ils sont au total 1 116 participants, venus des préfectures de Nzérékoré, Gueckédou et Lola à avoir pris part à cette formation. Selon Raef Melayeh, chef du bureau de l’UNOSP à N’zérékoré, « après le renforcement des capacités des 4 ONG partenaires par l’Agence Guinéenne pour la Promotion de l’Emploi (AGUIPE), le 11 et 12 juin sur la thématique de la vie associative et structuration des groupements, les personnels de ces ONG se sont mobilisés pour rassurer le déroulement des formations sur les 3 préfectures concernées de ce projet. Il s’agissait d’amener les bénéficiaires à mieux comprendre la vie associative, les règles de constitution et le fonctionnement d’une association dans le cadre de démarrage des processus de mise en place des futurs Groupements d’Intérêt Economique. Les associations comptent donc sur leurs efforts propres pour développer leurs activités génératrices de revenus. Les 44 sessions de formation programmées, qui ont démarré en août 2019, touchent à leur fin dans les 3 préfectures Lola, N’Zérékoré et Gueckédou. Elles ont permis de former au total 1 116, dont 60% sont des femmes, dans les localités citées ».

Oumar Nabé, chef de cabinet du gouvernorat de Nzérékoré

Prenant la parole, Oumar Nabé, chef de cabinet du gouvernorat de Nzérékoré, s’est dit satisfait et invite les participants à mettre en œuvre l’expérience acquise au cours de la formation. « Je note avec satisfaction que des progrès notables ont été enregistrés depuis le lancement officiel du projet le 15 mars dernier à Nzérékoré par l’unité de gestion et l’AGUIPE, appuyé par leurs partenaires. Donc, je demande à tous les bénéficiaires de ce projet d’être mobilisés et engagés pendant tout le reste du parcours : la formation en entrepreneuriat ou sur des techniques de recherche de l’emploi et de la mise en place des groupements d’intérêt économique pour une réintégration complète ».

Faya Kamano

Du coté des participants, Faya Kamano s’est dit déterminé à mettre en application les expériences acquises dans leurs groupements respectifs. « Nous remercions d’abord l’UNOSP et ses partenaires de nous avoir formé et mis sur le chemin de la vie associative. Car, cette formation nous a permis de connaitre comment créer et gérer une association, une ONG, un groupement. Ensuite, elle nous a montré comment avoir les documents juridiques, c’est-à-dire le statut, règlement intérieur et l’agrément. Elle nous a aussi permis de comprendre l’idée d’entreprise et de création d’emploi. Donc, je suis convaincu que nous, à notre retour dans nos différents groupements ou dans nos différentes associations, nous allons faire la restitution à la basse », a-t-il fait savoir.

Il faut noter que ce projet est financé par l’Union Européenne.

De Nzérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin