L’Ecole Nationale de la Gendarmerie de Sonfonia a servi de cadre ce mercredi, 13 novembre 2019, à la cérémonie de clôture de la formation des formateurs sur la sécurisation du processus électoral en Guinée. Ils sont au nombre de 350 officiers et sous-officiers de la gendarmerie, la police et la protection civile à suivre cette formation dans un délai de 45 jours, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Fruit de la coopération entre la République Arabe d’Egypte et la Guinée, la formation des formateurs sur la sécurisation du processus électoral a été clôturée par une cérémonie qui a réuni les autorités militaires et civiles. C’est Dr. Mohamed Diané, ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles, ministre de la Défense nationale qui a présidé les activités.

Dr. Mohamed Diané, ministre d’Etat chargé de la Défense nationale

« Cette formation initiée par mon département, ainsi que toutes nos initiatives, bénéficie toujours de l’accompagnement des pays amis et des différents partenaires au développement. C’est ce qui justifie encore aujourd’hui la présence de nombreuses personnalités qui ont bien voulu nous témoigner de leur amitié en prenant part à cette cérémonie. Le sursaut démocratique que la troisième République a ambitionné sous la conduite de son Excellence le professeur Alpha Condé, exige à chaque instant la qualification du processus électoral en vue d’organiser des élections transparentes, crédibles et acceptables par tous. La formation que nous clôturons ce matin procède de la détermination de mon département à assurer sa part de responsabilité gouvernementale dans l’œuvre d’amélioration progressive des processus électoraux conformément à la volonté de son Excellence monsieur le président de la République, le Professeur Alpha Condé. Cette initiative de renforcement des capacités en matière de sécurisation des élections a bénéficié de l’appui technique de la République arabe d’Egypte, à travers un collectif de onze formateurs dont trois officiers généraux qui ont donné le maximum d’eux-mêmes pour faire acquérir à nos hommes leurs expériences », a-t-il dit.

De son côté, le Général Ibrahima Baldé, Haut commandant de la Gendarmerie nationale et Directeur de la justice militaire a rappelé que cette formation sera démultipliée à Conakry ainsi qu’à l’intérieur du pays.

Général Ibrahima Baldé, Haut commandant de la Gendarmerie nationale

« Dans le souci d’harmoniser les enseignements reçus, ces formateurs ici présents, constitués en équipe pédagogique, vont dans un court terme être déployés sur l’ensemble du territoire national pour vulgariser les compétences acquises. Ainsi, ces méthodes et techniques dispensées par cette dynamique équipe Egyptienne seront intégralement transmises aux forces de police, de la protection civile et de gendarmerie en charge de la sécurisation des scrutins électoraux. Officiers et sous-officiers de police, de la protection civile et de la gendarmerie guinéenne, futurs formateurs de nos collègues de Conakry et de l’intérieur du pays ; en ce jour solennel vous êtes à l’honneur. A cet effet, je vous félicite et vous encourage des efforts d’apprentissage fournis et des efforts de restitution à fournir. Je vous recommande en outre, de privilégier dans vos communications pédagogiques diverses, les principes du droit international humanitaire et des droits de l’Homme », a-t-il recommandé.

Général de Brigade Ahmed Elwan Siam, chef de la mission Égyptienne en Guinée

Pour sa part, le Général de Brigade Ahmed Elwan Siam, chef de cette mission Égyptienne en Guinée, a fait savoir que « dans le cadre de notre volonté de consolider les relations amicales, de renforcer et de développer les relations de coopération entre nos deux pays, nous avons reçu à bras ouvert votre invitation à venir former nos collègues guinéens. C’est avec une grande sincérité que nous nous sommes préparés à fournir le meilleur de ce que nous avons à travers la préparation d’un programme intégré comprenant une formation sur des sujets théoriques et pratiques ».

Présent à cette cérémonie, Son Excellence Tamer Kamal Mohamed El Maligui, ambassadeur de la République Arabe d’Egypte en Guinée, n’a pas manqué d’évoquer les bonnes relations qui existent entre son pays et la Guinée.

SE Tamer Kamal Mohamed El Maligui, ambassadeur d’Egypte en Guinée

« C’est avec un grand plaisir et satisfaction que je prends la parole devant vous ce matin, au nom du gouvernement et du peuple de la République Arabe d’Egypte, pour exprimer notre fierté et engagement pour le renforcement des relations historiques existantes entre la République Arabe d’Egypte et la République de Guinée. L’Egypte et la Guinée partagent une longue histoire. Aujourd’hui, son excellence Abdel Fattah Al-Sissi et son cher frère et ami son excellence Professeur Alpha Condé travaillent ensemble pour promouvoir les relations bilatérales ainsi que le travail collectif africain. La Guinée a été le premier pays visité par le président Abdel Fattah Al-Sissi lors de sa tournée africaine après la présidence de l’Egypte de l’Union Africaine. Dans le cadre de la coopération militaire entre les deux ministères, l’Egypte offre des formations pour des militaires guinéens dans plusieurs domaines tels que l’antiterrorisme international, la sécurisation de frontières, la coopération africaine », a-t-il cité.

La cérémonie a été ponctuée par la remise de cadeaux et satisfécits aux onze officiers Egyptiens mais aussi par la remise des attestations aux 350 officiers de police, de la protection civile et de la gendarmerie ayant suivi cette formation.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin