Peu après les violences qui ont émaillé la marche du FNDC de ce jeudi, 14 novembre 2019, et qui ont conduit à l’incendie d’un bus de transport à Gbessia, un reporter de Guineematin.com a retrouvé le chauffeur du véhicule en question. Bangaly Traoré est revenu sur les circonstances dans lesquelles le bus a été brûlé, accusant des manifestants d’avoir commis cet acte.

Bangaly Traoré, chauffeur du bus incendié

« Ce sont des manifestants qui ont brûlé le bus. Quand ils sont venus, ils étaient nombreux, dès que je les ai vus, j’ai garé le bus et je me suis enfui avec mon contrôleur et la receveuse. Ils avaient de l’essence dans un bidon, ils ont jeté le bidon dans le bus avant de mettre le feu. Après, les secouristes sont venus avec du gaz, ils ont essayé d’éteindre le feu, mais c’était trop tard. Heureusement, il n’y a pas eu de morts ni de blessés », a dit le chauffeur.

On apprend que d’autres bus ont été caillassés et endommagés dans les violences qui ont suivi la dispersion de la manifestation du Front National pour la Défense de la Constitution à Gbessia.

Mais, dans l’opinion, de sérieux doutes sont émis sur les éventuels auteurs de cette attaque des bus. Parmi les questions qui se posent actuellement, certains Guinéens se demandent comment est-ce que des manifestants qui se marchaient dessus pour fuir le gaz lacrymogène et les interpellations des forces de l’ordre ont-ils eu le temps d’aller se procurer de l’essence pour venir incendier un bus ?

Abdoulaye N’koya Sylla pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin