Le FNDC est bien décidé à marcher ce jeudi, 14 novembre 2019, sur l’autoroute Fidel Castro jusqu’au palais du peuple. Hier soir, le gouvernorat de Conakry a demandé aux organisateurs de cette marche contre un troisième mandat d’emprunter leur itinéraire habituel. Mais, le Front National pour la Défense de la Constitution n’entend pas cette fois se plier à cette injonction.

Sidya Touré, président de l’UFR et membre du comité du comité de pilotage du FNDC, a confirmé cette position aux micros des journalistes dont un de Guineematin.com présents à son domicile ce jeudi matin. L’opposant qui s’apprêtait à sortir pour rejoindre le point de ralliement, a laissé entendre que cette marche partira du rond-point de l’aéroport de Conakry pour s’achever sur l’esplanade du palais du peuple.

« Nous allons marcher sur notre itinéraire. Ils (les partisans du pouvoir, ndlr) étaient là-bas la fois passée, donc nous aussi nous allons partir là-bas. Ça serait illégal de la part des forces de l’ordre de nous attaquer », a dit Sidya Touré, avant d’appeler les Guinéens « à se mobiliser pour aller marcher, c’est la seule solution pour s’opposer au troisième mandat. Je ne vois vraiment pas pourquoi il faut qu’il y ait de la violence. Nous avons prouvé lors de nos précédentes manifestations qu’on peut manifester sans qu’il n’y ait violence. Donc s’ils ne nous provoquent pas, il n’y aura pas violence. Les jeunes veulent marcher jusqu’au palais du peuple et rentrer », indique le président de l’UFR.

Abdoulaye N’koya Sylla pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin