Une vingtaine de personnes ont déjà été tuées, de nombreux leaders et militants du FNDC arrêtés, jugés et condamnés pour avoir appelé à manifester contre la volonté du président à changer la constitution. Ce qui lui permettrait de continuer à diriger la Guinée. Au cours d’un meeting qu’il a animé ce samedi, 16 novembre 2019, le président Alpha Condé a réitéré : « je ferai ce que le peuple veut », rapporte un reporter de Guineematin.com qui a assisté à ce meeting.

La Guinée avance peu à peu dans une crise politique. Le président de la République tient à changer la constitution, ce qui lui permettrait de faire un troisième mandat à la tête de la Guinée. Lui et son entourage battent campagne dans ce sens avec les moyens de l’Etat. Et, ceux qui sont opposés à ce projet sont empêchés de s’exprimés. Les leaders du Front national pour la défense de la constitution ont été arrêtés, jugés et condamnés. La répression des manifestations a entraîné la mort d’une vingtaine de personnes, plusieurs blessés et de nombreux dégâts matériels. Pourtant, le président Alpha Condé n’a toujours pas dit avec certitude ce qu’il compte réellement faire.

En attendant de revenir en détail sur ce meeting, Guineematin.com vous propose un extrait du discours du président Alpha Condé :

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin