image d’archive

Une vingtaine de personnes ont été tuées en Guinée depuis le 14 octobre dernier dans les manifestations contre le projet de changement de la constitution qui favoriserait un troisième mandat du président Alpha Condé. Très déçues de la gestion des manifestations et déterminées à maintenir la pression pour obliger le régime à respecter la loi, les femmes du FNDC annoncent une nouvelle marche à Conakry et à l’intérieur du pays.

Selon la porte-parole des femmes du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), Madame Bah Hadja Maïmouna Dialllo, la marche prévue le mardi prochain, 19 novembre 2019, partira du carrefour Bambéto pour l’héliport de Belle Vue, dans la commune de Dixinn.

Déjà, les femmes opposées au changement de la constitution guinéenne ont écrit aux deux mairies concernées (Ratoma et Dixinn) et elles ont obtenu leur « autorisation ».

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin