La dispersion de la dernière marche du FNDC par les forces de l’ordre et les tueries qui ont suivi sur l’Axe le Prince ont été les sujet phares débattus à l’assemblée hebdomadaire de l’UFR, ce samedi 16 novembre 2019. Le député Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de la formation politique, a fustigé ces situations, accusant le gouvernement guinéen de se comporter comme une organisation djihadiste, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

A l’entame de sa communication, l’honorable Saikou Yaya Barry a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence à la mémoire de toutes les victimes du régime Condé, mais particulièrement celles de la marche du jeudi, 14 novembre 2019. Fustigeant la répression d’une manifestation pourtant pacifique, l’opposant a déclaré que « nous avons un gouvernement qui se comporte en djihadiste, et nous avons une opposition qui se comporte en légaliste. Ils nous opposent des forces asymétriques et nous en tant qu’opposants, nous leur opposons une force conventionnelle. Ça ne peut pas marcher.

Il faudrait bien nous aussi qu’on réfléchisse sur les mêmes forces asymétriques qu’ils nous opposent. On sera obligés de se présenter aussi avec des forces asymétriques. Parce que ce n’est pas normal que tu adresses une correspondance et on refuse de te répondre en violant la loi. Tu cherches à respecter la loi en pratiquant ce que la loi te confère et on sort pour tuer des enfants », a dénoncé ce responsable de l’Union des Forces Républicaines.

Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

L’honorable Saïkou Yaya Barry affirme que le pouvoir a infiltré cette manifestation du Front National pour la Défense de la Constitution dans le but de créer un climat afin de s’attaquer aux leaders du FNDC dont Sidya Touré, président de l’UFR et Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, entre autres. « On infiltre la marche par des escadrons de la mort qui, certainement, étaient préparés pour s’attaquer aux leaders. On les habille comme nous, ils se retournent pour provoquer la police et la gendarmerie pour permettre à cette gendarmerie de s’attaquer aux leaders et aux jeunes qui étaient en train de manifester sans armes et paisiblement.

Nous sommes dans quel pays ? Ça se passe sur l’autoroute et on va tuer à Bomboly sur la route le Prince. Ça se passe sur l’autoroute et on tue des élèves sur la route le Prince, à Hamdallaye. Il est important que les Guinéens de tout bord réfléchissent sur ceux-là qui sont au somment de l’Etat. Parce que j’ai comme l’impression qu’Alpha Condé est en train de décider de semer le chaos dans notre pays. Nous Guinéens, devons réfléchir et analyser cette situation pour combattre et résister », a lancé l’opposant.

Par ailleurs, le secrétaire exécutif de l’UFR a fait savoir que son parti est le plus visé par le pouvoir d’Alpha Condé. Car, soutient-il, « l’arrivée de Sidya Touré au pouvoir montrera aux Guinéens quelque chose de nouveau, comment un pays peut être géré. Alpha Condé ne veut pas voir ça à son vivant. Il ne veut pas qu’on montre l’incompétence de gestion qu’ils ont. Donc, il faut tout faire pour empêcher Sidya Touré d’arriver au pouvoir. C’est ça leur objectif mais Dieu ne va pas l’accepter », a-t-il assuré.

Mohamed Tall, ancien ministre de l’élevage et membre du bureau exécutif de l’UFR

Pour sa part, Mohamed Tall, ancien ministre de l’élevage et membre du bureau exécutif de l’UFR, a invité les militants de son parti à s’armer davantage de courage pour continuer le combat. « Aujourd’hui, on n’est pas loin du but. Restons mobilisés et déterminés. La Guinée est sous les projecteurs du monde entier. La bestialité avec laquelle on nous traite a fini par toucher l’ensemble des pays démocratiques et libres. Continuons, nous ne sommes pas loin de l’objectif. Si quelqu’un n’a pas d’autres solutions sauf la violence, c’est qu’il est aux abois. Ayons ça à l’esprit, continuons et ça va payer », a exhorté le chef de cabinet de Sidya Touré.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin