Les sages de la Basse Côte ont organisé une grandiose cérémonie de sacrifice et de lecture du saint Coran dans la journée d’hier dimanche, 17 novembre 2019, dans la ville de Kindia. La démarche visait à implorer la grâce Divine pour l’entente, la cohésion entre les fils de la région et pour le bonheur de la Guinée toute entière.

Cette cérémonie solennelle a regroupé tout le gotha de la Basse Guinée, venue partagée ces moments de fraternité. S’adressant à la foule, le Kountigui de la Basse Côte, Elhadj Sékhouna Soumah a invité à ne pas céder à la division orchestrée par ceux qu’il qualifie de menteurs.

Elhadj Sékhouna Soumah, Kountigui de la Basse Côte

« Fils de la Guinée, je vous invite à quitter derrière les menteurs. Ceux qui prennent des miettes dans les bureaux, c’est eux qui sont à Conakry et qui viennent manipuler la Basse Guinée. Il y en a qui avaient menacé de venir s’en prendre à cette auguste assemblée, ils n’ont qu’à le faire. Ici, c’est toute la Basse Guinée qui est là. Y en a qui ont dit qu’ils ont une autre assemblée de la Basse Côte. Qui peut avoir une réunion plus représentative que celle-là alors qu’il n’a pas Boké, il n’a ni Fria, ni Télimélé, ni Coyah, ni Kindia, ni Dubréka, ni Boffa, ni Forécariah, ni les 5 communes de Conakry ? Ceux que tu vas réunir là-bas vont eux-mêmes se rendre compte que tu veux les détruire. Celui qui vous dit qu’il va faire ça et ça à la Basse Guinée, c’est du mensonge. Leur seul boulot, c’est de passer de bureau en bureau pour mentir, pour tenter de briser l’avenir des honnêtes gens. Mais, Dieu existe », a-t-il laissé entendre.

Elhadj Ousmane Baldé, président de la Coordination nationale des Foulbhé et Haali Pular

Abondant dans le même sens, Elhadj Ousmane Baldé, président de la Coordination nationale des Foulbhé et Haali Pular de Guinée, a dénoncé les bavures enregistrées dans la commune de Ratoma. « La population guinéenne a envie de vivre dans la paix. Mais, le gouvernement et les politiciens ne veulent pas de cette paix dans notre pays. Vous avez vu ce qui est entrain de se passer à Ratoma. C’est comme si Ratoma est un autre pays. Pourtant, Ratoma est une commune, une partie intégrante de la Guinée. Pourquoi le gouvernement envoi-t-il des mercenaires, des personnes armées pour tuer nos enfants à Ratoma ? Et tous les guinéens se taisent sur ça. C’est ça le malheur dans notre pays. C’est un problème qui va s’élargir. Aujourd’hui, c’est Ratoma, demain on ne sait pas c’est où. Je demande à tous les guinéens, toutes les bonnes volontés, de faire quitter les donzos, les gendarmes ou policiers de Ratoma. On ne mérite ça, on n’est pas des rebelles. Nous donnons le respect à tout le monde et nous ne travaillons que pour le développement de la Guinée », a dit Elhadj Baldé.

Abdoulaye Bah, ancien président de la délégation spéciale de Kindia

Interrogé sur le sens de cette rencontre, Abdoulaye Bah, ancien président de la délégation spéciale de Kindia, a dit sa joie pour la tenue de cette cérémonie. « C’est une fierté de recevoir toutes ces personnalités ici à Kindia, sur invitation de notre Kountigui. J’ai un sentiment de soulagement, en tant que guinéen et croyant. Le lieu est très symbolique, ça se passe dans la mosquée et la première mosquée de la Basse Guinée à Kindia, à Tafori. Le message véhiculé ici, c’est absolument celui-là qu’il fait aujourd’hui. Un message de vérité, de fraternité, de courage, de mise en garde aussi face à ceux qui violent nos valeurs, qui violent notre vivre ensemble et surtout ceux qui violent les lois de la Guinée. C’est rassurant d’entendre ça et d’ailleurs, c’est ce qu’on attend des sages. Ils ont une mission, c’est les garde-fous de la société qui s’affole », soutient-il.

En outre, Abdoulaye Bah a invité les sages à interpeller le président Alpha Condé dans la lutte contre la divisons des guinéens. « Nous voudrions que les sages, les vrais sages comme ceux qu’on a vu ici, interpellent le président Alpha Condé et les autres leaders politiques de la Guinée sur leur responsabilité s’entendre pour que la paix, la fraternité règnent en Guinée. La situation n’est pas compliquée en soi. Elle est compliquée parce qu’il y a une volonté de diviser des guinéens pour rester au pouvoir. Nous demandons à Elhadj Sékhouna Soumah et à Elhadj Ousmane Baldé, à Elhadj Mamadou Saliou Camara et d’autres sages de la Forêt et de la Haute Guinée de se lever commun un seul homme, c’est leur responsabilité d’interpeller monsieur Alpha Condé et son gouvernement de ne pas diviser la Guinée ».

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin