Des agents de la garde forestière relevant de la direction préfectorale de l’environnement, des eaux et forêts de Siguiri sont accusés de détournement de fonds appartenant à la mairie de la commune rurale de Doko. Les autorités locales annoncent que les agents en question ont fait disparaitre un montant de 20 millions de francs qui devait revenir à la commune, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

Selon Noufodé Condé, receveur communal à la mairie de Doko, tout est parti d’un recouvrement effectué par des éco gardes dans le district de Kolènda. Les agents auraient disparu avec l’entièreté du montant recouvré alors qu’une partie devait revenir à la mairie de la commune rurale. « Des éco-gardes sont partis faire le recouvrement à Kolènda, ils n’ont pas déposé la part de la commune. Lorsque le maire a été informé de la situation, nous sommes allés voir à Kolènda si réellement c’est la vérité.

Le président du district a confirmé que les agents de l’éco-garde sont réellement passés pour le recouvrement, le montant recouvré dépasse 30 millions de francs. Dans ce montant, la part de la commune était de 20 millions, mais ils ont tout empoché. Le maire est parti informer la direction préfectorale de l’environnement, des eaux et forêts. C’est ainsi que la direction a décidé de muter le chef de des éco-gardes qui était à Doko », a-t-il indiqué.

Toutes nos tentatives d’avoir le directeur préfectoral de l’environnement, des eaux et forêts sont restées, pour l’heure, vaines.

De Siguiri, Bérété Lancéï condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin