Dans son dernier communiqué datant du lundi 18 novembre 2019, le FNDC a annoncé son nouveau programme d’activités. Cette annonce s’est faite en marge de la plénière du Mouvement qui a regroupé les leaders de toutes les entités membres du FNDC.

La marche des femmes du FNDC qui s’est tenue le mardi 19 novembre 2019 a connu un franc succès notamment à Conakry, Labé, Dalaba et aux États-Unis d’Amérique. Au cours de ces manifestations, les braves femmes de Guinée ont dénoncé les assassinats de leurs enfants partout en Guinée en réclamant justice pour les victimes des différentes manifestations du FNDC et la libération sans condition de tous les membres du FNDC injustement arrêtés à Kindia, Conakry et à Mamou.

Par ailleurs, le FNDC dénonce les conditions inhumaines de détention de ses membres qui sont injustement emprisonnés à Kindia. Nous exprimons notre vive préoccupation par rapport à l’état de santé du coordinateur régional de Kindia, Alseny Farinta Camara.

Le FNDC rappelle que la marche programmée pour le mardi 26 novembre 2019 est maintenue à Conakry et sur toute l’étendue du territoire nationale.

En outre, une vingtaine d’antennes préfectorales du FNDC sont à pied d’œuvre pour tenir des manifestations ce jeudi 20 novembre 2019 afin de dénoncer les manœuvres du pouvoir visant à maintenir au pouvoir le Président de la République au-delà de ses deux mandats constitutionnels.

Cependant, le FNDC informe le Peuple de Guinée que les enterrements des victimes de nos dernières manifestations ne pourraient intervenir demain jeudi 21 novembre 2019, contrairement à l’annonce faite le jour de notre plénière.

En effet, le gouvernement a confisqué, comme d’habitude, les corps sous prétexte que les autopsies ne sont pas terminées. Les parents des victimes ne pourraient malheureusement pas entrer en possession des dépouilles de leurs enfants avant la semaine prochaine.

Le FNDC suit de près l’évolution de ces autopsies qui, si elles sont menées avec intégrité, pourraient contribuer à la manifestation de la vérité sur les causes et l’identité des auteurs des assassinats sur les manifestants qui ne sont autre que les forces de défense et de sécurité à la solde du pouvoir sanguinaire de M. Alpha Condé.

Le FNDC fixera la date des enterrements de nos martyrs dès que les corps seront rendus aux familles et prendra soin d’informer à temps le Peuple de Guinée du programme des funérailles.

Le FNDC sait compter sur l’engagement patriotique du Peuple de Guinée pour maintenir la pression sur le clan mafieux qui dirige notre pays jusqu’à ce qu’il renonce à son funeste projet de tripatouillage de notre Constitution.

Ensemble unis et solidaires, Nous vaincrons.

Conakry, le 20 novembre 2019

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin