La marche du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) organisée à N’zérékoré, dans la journée d’hier, jeudi 21 novembre 2019, a drainé une foule immense. L’occasion a été mise à profit par les organisateurs pour dénoncer les promoteurs du projet de nouvelle constitution en Guinée qui ouvrirait la porte à un 3ème mandat pour Alpha Condé, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La ville de N’zérékoré s’est fortement mobilisée pour cet appel du FNDC à battre le pavé. Les opposants au 3ème mandat ont marché du carrefour Komou au Terrain Rouge de Scierie, en passant par le gouvernorat. Un meeting géant y a été tenu pour dénoncer les promoteurs du 3ème mandat.

Cécé Théa, Coordinateur régional du FNDC N’Zérékoré

Le vice coordinateur régional du FNDC de N’zérékoré, Cécé Théa, a félicité les protestataires pour la forte mobilisation. « Populations de N’zérékoré, merci pour cette forte mobilisation et votre engagement au sein du FNDC et pour la cause de notre constitution. Nous avons commencé et nous allons continuer jusqu’à ce que les promoteurs se rendent compte qu’ils se trompent. Le vrai peuple, c’est vous ! Prochainement, c’est le peuple de Guinée, c’est-à-dire nous ici rassemblés qui devons décider de la destinée de notre nation, pas un groupe de petit bandits », a lancé monsieur Théa.

Répondant à la sortie de certains promoteurs de la nouvelle constitution, le vice coordinateur du FNDC se montre catégorique. « Aujourd’hui, notre marche irrévocable de démocratie est tentée d’être dénaturée par un groupe de personnes qui regarde le rétroviseur. Alors que nous ici rassemblés, nous voulons avancer, nous voulons une Guinée qui progresse. Car une Guinée qui veut avancer n’accepte plus le Koudaïsme (le pouvoir à vie). Un pays qui veut progresser fonctionne avec des lois et des hommes capables d’écouter le peuple et de respecter le pouvoir du peuple, d’initier et d’accepter une alternance démocratique dans le pays ».

Pour terminer, Cécé Théa lance un appel pressant aux populations de N’zérékoré de ne pas succomber aux promesses qui ne seront jamais tenues. « Vaillantes populations de N’zérékoré, ne laissez personne nous voler notre avenir par des intimidations ou des promesses infécondes. Notre constitution actuelle est attaquée, on doit la défendre. Cette noble et exaltante lutte doit être celle de toutes les générations conscientes. Elle a commencé et elle doit continuer jusqu’à la victoire finale », a-t-il martelé.

De Nzérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin