Principales victimes des différentes manifestations qui se font sur la route le Prince, des jeunes de l’Axe Hamdallaye-Kagbélén appellent à la paix. Réunis autour de la « Coalition des Jeunes Leaders de l’Axe pour la Paix », ils ont fait une déclaration ce vendredi, 22 novembre 2019, pour inviter la classe politique à instaurer la paix. L’évènement a regroupé plusieurs jeunes de l’Axe au rond-point de Hamdallaye, dans la commune de Ratoma, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans cette déclaration, la Coalition des Jeunes Leaders de l’Axe pour la Paix a commencé par rappeler les troubles que certains pays voisins ont connu, notamment la Sierra Léone, le Libéria et la Côte d’Ivoire. La Guinée avait accueilli de nombreux réfugiés venus de ces pays à cause de la stabilité que la Guinée a connue. Ce qui est aujourd’hui un lointain souvenir. Selon Mohamed Lamine Sooto Diallo, porte-parole de la Coalition, « La Guinée, autrefois havre de paix, est en train de devenir de nos jours une Guinée de haine, de division, de discrimination, de repli-identitaire, de confiscation et de restriction des libertés individuelles et collectives. Vaillant peuple de Guinée, à date, nous sommes désolés et meurtris de voir la tournure que prennent nos différents mouvements sociaux qui sont devenus pour nos gouvernants, nos agents de force de défense et de sécurité de réagir farouchement par la plus grande violence à son peuple réclamant le respect de l’ordre constitutionnel. Des guinéens dans l’exercice de leurs droits fondamentaux sont réprimés, emprisonnés, blessés, torturés et tués », a-t-il regretté.

Face aux tueries et autres exactions qui se font sur la route le Prince, les membres de la Coalition des Jeunes Leaders de l’Axe pour la Paix s’interrogent. « Peuple de Guinée, à qui profitent ces exactions, ces barbaries, ces âmes fraiches arrachées cruellement à leurs parents et à la République ? Chers concitoyens, nous sommes à la croisée des chemins, nous ne gagnerons rien en entretenant la violence et nous avons tout à gagner quand nous consolidons et préservons la paix. A qui profitent ces morts ? Qui sont ces guinéens de la mouvance ou du FNDC qui poussent à la radicalisation du peuple et à la banalisation de la vie humaine ? ».

Rappelant qu’en démocratie, le pouvoir ne s’acquiert que par les urnes et non par la rue, la Coalition des Jeunes Leaders de l’Axe pour la Paix appelle à la retenue, à l’apaisement, à la consolidation de la paix, à la préservation et la pérennisation des acquis démocratiques. « Nous jeunes de l’Axe, pionniers de tous les mouvements sociaux, rappelons à l’Etat, à la mouvance, au FNDC et aux ennemis de la République que notre bretelle Le Prince ou aucune portion de terre guinéenne ne doit être un champ de bataille. Notre route Le Prince doit faire prévaloir l’amour, l’harmonie, la cohésion, l’acceptation de l’autre selon ses opinions. Chers agents des forces de défense et de sécurité, adoptez une attitude comportementale républicaine et agissez conformément à la loi. Chers frères du FNDC, évitez la démarche de certains de nos frères politiques qui ne se reconnaissent dans ce combat que pour des besoins de positionnement électoralistes et privilégiez le rôle sacro-saint des organisations de la société civile ».

En outre, la Coalition met en garde ceux qui tirent les ficelles dans l’ombre. « A vous qui pensez vendre les âmes de nos frères pour élucider vos preuves à la famille internationale impuissante, cupide et rusée (CEDEAO, UA, UE, ONU) et à vous autres qui voulez inciter à la haine en augmentant le nombre de morts pour justifier l’insoumission et la radicalisation d’une portion ou d’une frange de la population, sachez que nous vous avons à l’œil et nous ne vous laisserons jamais brûler ce pays qui est pour nous un paradis terrestre ».

Enfin, la Coalition demande de privilégier le dialogue. « Par cette tribune, nous jeunes de l’Axe en appelons au peuple souverain de Guinée à plus de vigilance, de solidarité et de ne jamais céder à la violence. Nous demandons à la mouvance et au FNDC de privilégier le dialogue afin de trouver un dénouement heureux à cette crise qui n’a que trop duré ».

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin