La marche pacifique appelée par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ce mardi, 26 novembre 2019, a entraîné une paralysie de certaines activités à Kaloum, le centre administratif et des affaires de la capitale guinéenne. La presqu’île est peu animée même si la marche se tient dans la banlieue de Conakry, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Même si quelques banques sont ouvertes à Kaloum, plusieurs boutiques et magasins sont fermés, la circulation est timide. Aucune audience n’est programmée au tribunal de première instance de Kaloum. Au marché Niger, des boutiques sont fermées. Seuls quelques étalagistes et des vendeurs d’eau minérale sont visibles sur les lieux.

Le long de la route Belle Vue-Dixinn-Donka-Kaloum, les activités tournent au ralenti. Aux environs de 11h, contrairement aux autres jours, le centre administratif de Conakry est peu animé.

Mohamed DORE de Kaloum pour Guineematin.com

Tél. : 00224 622 07 93 59

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin