CES FOUTANIENS DE GUINÉE

Cette mentalité des Peuls du Foutah Djallon qui voudrait que chacun bâtisse un château dans son village d’origine est formidable. C’est un véritable facteur d’émulation pour encourager tout le monde à se surpasser en termes d’efforts. Mais, de grâce, si vous venez y bâtir des châteaux à coût de milliers de dollars US, s’il vous plaît, à défaut d’y retourner et y vivre, revenez au moins de temps à autre passer quelques semaines/mois profiter de cet extraordinaire paradis terrestre que Dieu a donné à cette région. Vous y avez un paysage et un climat que vous n’avez presque nulle part en Afrique.

Ça me choque à chacune de mes visites de voir les investissements qui y sont réalisés (Grandes et belles mosquées, magnifiques villas excessivement coûteuses, écoles, centres/postes de santé… Tout aux frais des citoyens) et savoir que ces localités sont quasiment vides et totalement dépourvues de jeunes, tous partis en aventure. Dans les villages les plus reculés, vous avez des villas équipées de meubles venus d’occident, des électroménagers de tout genre, de panneaux solaires, de forage, de télévisions avec des chaines du monde entier. NUL N’EST MIEUX QUE CHEZ SOI.

Autre contraste, c’est le fait de voir dans une localité quasi vide 2 à 3 mosquées de plus de 500 places construites à coût de milliards de GNF. A l’heure des prières, en dehors des vendredis, vous n’y avez même pas 10 fidèles. Quel gâchis, mon Dieu ! Cet argent aurait servi à exploiter des terres irrigables, à produire des aliments en quantité & qualité, à créer des unités industrielles, à créer des circuits touristiques, des hôtels, des centres de métiers ruraux, générer des milliers d’emplois locaux pour empêcher nos jeunes d’aller être des esclaves en Lybie ou mourir dans le Sahel en quête d’un bonheur utopique.

Combien de ressortissants de cette belle région envoient à coût de millions leurs parents et proches suivre des traitements sanitaires coûteux à Dakar, à Tunis, au Maroc, en Occident ? Combien de jeunes issus de cette région sont obligés d’aller poursuivre leur cursus scolaire et universitaire ailleurs par faute d’écoles professionnelles adéquates ? Si c’est vrai que vous aimez vos localités et vos proches, qu’est qui vous empêcherait d’investir dans ces domaines ici ?

Combien de ressortissants de cette région ont été complètement ruinés, chassés ou tout simplement tués en Sierra Leone, au Liberia, en Angola… Pendant qu’ils auraient pu investir une partie de leurs capitaux ici ?

Le prochain peul basé à Conakry ou à l’extérieur de la Guinée qui me parlera de la nécessité d’être solidaire ENTRE NOUS et de ne pas oublier CHEZ NOUS, je vais me défouler sur lui. Au moins, sachez profiter de vos efforts avant de mourir !

Algassimou DIALLO

Expert en développement local

Observateur indigné de la situation nationale

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin