Abdoul Malick Koné, ancien directeur central de la police judiciaire

Accusé d’avoir commis une « faute lourde », Abdoul Malick Koné avait été suspendu le dimanche 13 octobre dernier. Dans la soirée de ce mardi, 03 décembre 2019, le président Alpha Condé a nommé Aboubacar Fabou Camara à la tête de la Direction centrale de la police judiciaire (DPJ), en remplacement de Malick Koné…

Nommé Directeur central de la police judiciaire le 19 juillet 2018, en remplacement du commissaire divisionnaire de police Abdoul Gadiri Condé, Abdoul Malick Koné a sauté peu avant l’interpellation de son jeune frère, le vice-maire de la commune de Matam et patron de la jeunesse de l’UFR, Badra Koné. Certains avaient même cité la tentative ratée de cette arrestation comme cause de l’énervement de Sékhoutouréya qui aurait motivé sa suspension.

En tous les cas, Badra Koné a été arrêté, emprisonné, jugé et condamné, avant de bénéficier d’une liberté provisoire de la Cour d’Appel de Conakry, en attendant le verdict qu’on espère plutôt clément. Comme on le sait, ces interpellations des leaders de la société civile et des jeunes de l’opposition sont consécutives au rejet de l’écrasante majorité des Guinéens du projet pouvoir actuel de changer la constitution pour adopter une nouvelle qui permettrait au président Alpha Condé de rester au pouvoir après son dernier mandat.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin