Honorable Aliou Condé, Secrétaire Général de l’UFDG

Les 7 présidents de CAERLE (Commissions Administratives d’Etablissement et de Révision des Listes Electorales), interpellés ce mardi 04 décembre 2019 dans la sous-préfecture de Manéyah, ont été remis en liberté. Ces membres de l’UFDG ont été relâchés sur ordre du préfet de Coyah, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est l’honorable Aliou Condé, Secrétaire Général de l’UFDG, qui a confirmé la nouvelle. L’opposant explique qu’après leur arrestation par la police, les 7 présidents de CAERLE issus du principal parti d’opposition du pays, ont été conduits au commissariat de Coyah. De là, ils ont été emmenés chez le préfet. Et ce dernier a ordonné leur libération et leur réintégration dans leurs fonctions.

Même s’il dit n’avoir eu encore d’amples informations sur les raisons de l’interpellation de ces sept personnes, le député estime qu’il s’agit tout simplement d’une tentative d’intimidation pour les dissuader à faire correctement leur travail.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin