Le gouvernement guinéen, en partenariat avec la Banque Islamique de Développement (BID), a lancé ce mercredi, 04 décembre 2019, deux importants projets en faveur des populations des zones rurales, particulièrement les jeunes et les femmes. Il s’agit du Projet de Développement des Chaines de Valeurs Agricoles (PDCVA-G) et du Projet de Développement Rural Intégré Gaoual-Koundara-Mali (PDRI-GKM). Ils visent à apporter une solution aux problèmes d’emploi et aider les femmes à être plus autonomes, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La cérémonie de lancement officiel de ces projets a connu la présence de 120 invités, composés d’acteurs ruraux, mais aussi de trois ministres dont les départements sont directement concernés. Il s’agit de Hadja Mama Kanny Diallo du Plan et du Développement Economique ; Boubacar Barry du Commerce et de Mariama Camara de l’Agriculture.

Mourade Mitiba, chargé des programmes de la BID

Selon Mourade Mitiba, chargé des programmes de la BID, les deux projets dont il a la charge de mettre en œuvre, ont été cofinancés par son institution et l’Etat guinéen à hauteur de 40 millions d’euros pour le premier et 23 millions d’euros pour le second. La durée d’exécution est de 5 ans. « Le projet de développement des chaines de valeurs des produits agricoles intervient en vue d’atténuer les contraintes dans le travail de l’agriculture en Guinée. L’objectif est d’appuyer le gouvernement de la Guinée à mettre en place une agriculture efficace et durable et améliorer les conditions de vie dans les zones rurales », a-t-il indiqué.

Il ajoute que « les principaux résultats de ce projet seront le renforcement des chaines de valeurs afin d’accroitre les revenus ruraux, d’améliorer la sécurité alimentaire et de permettre la transition des systèmes de culture de subsistance vers un système de culture durable orienté vers le marché », a fait savoir Mourade Mitiba.

Hadja Mama Kany Diallo, ministre du Plan et du Développement Economique

De son côté, la ministre guinéenne du Plan et du Développement Economique, Mama Kany Diallo, a indiqué que les deux projets contribueront à l’atteinte des objectifs du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020. Cela, « à travers la promotion d’une agriculture durable et productive en garantissant la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le cadre de la diversification de l’économie et l’inclusion des groupes vulnérables, en particulier les jeunes, par la création d’emplois.

Le premier projet relatif aux chaines de valeurs concerne les bananes, le café, la pomme de terre, le manioc, l’igname, la patate douce, le fonio et sera mis en œuvre sur l’ensemble du territoire national. A terme, il devra permettre l’amélioration des revenus des ménages de la zone du projet, la réduction des pertes post-récoltes de 40 à 15%, l’accroissement sensible des rendements à l’hectare des différentes cultures et l’augmentation de la production agricole dans son ensemble », a-t-elle annoncé.

S’agissant du second projet, qui concerne la zone Gaoual-Koundara-Mali, il mettra l’accent sur l’intensification des filières : riz, maïs, arachide, oignon, et autres cultures maraichères, ajoute la ministre du Plan et du Développement Economique. « A travers ses différentes composantes, ce projet permettra l’inclusion économique des femmes en renforçant leur autonomisation. Ce projet soutiendra également les jeunes par la création et à leur profit de nouvelles opportunités d’emplois. Au total, ce sont 20 mille producteurs qui devraient bénéficier directement de ce projet, dont 40% de femmes et 30% de jeunes », a révélé Mama Kanny Diallo.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin