Dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle politique de santé communautaire en Guinée, Catholic Relief Services (avec l’appui technique et financier du Fonds Mondial) a procédé ce mercredi, 04 décembre 2019, à la remise officielle d’un don de matériels et d’équipements au ministère guinéen de la Santé. Estimé en numéraire à 479 mille dollars, ce don est destiné aux relais communautaires (RECO) et agents de santé des préfectures de Kindia et Télimélé.

La cérémonie de remise a eu lieu à la Pharmacie Centrale de Guinée, en présence du Secrétaire Général du ministère de la Santé et des partenaires techniques et financiers de la Guinée dans le secteur de la santé, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était à cette cérémonie.

Composés d’un véhicule PRADO, de 75 motos, de 1 038 bottes, de 963 mégaphones, de 3 114 t-shirts, de 4 152 registres de 200 pages, de 1 038 sacs à dos, de 963 culottes pèse-bébés… ce don de matériels et d’équipements s’inscrit dans le cadre de la subvention accordée à la Guinée par le Fonds Mondial sur la période 2018-2020. Ces moyens et outils de travail vise à faciliter le travail des relais communautaires et agents de santé des préfectures de Kindia et Télimélé, dans le but de « rapprocher la santé des communautés » et faciliter le « retour des communautés vers les structures de santé ». Car, l’objectif de la santé communautaire est d’améliorer les indicateurs de santé, réduire la mortalité maternelle, augmenter la couverture vaccinale…

En procédant à la remise officielle de ces équipements à la direction nationale de la santé communautaire et de la médecine traditionnelle (à travers le ministère de la santé), Jean Marie Bihizi, le représentant résidant de Catholic Relief Services (CRS) en Guinée, a déclaré que ce geste s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation du plan stratégique de la santé communautaire 2018-2022.

Jean Marie Bihizi, représentant résidant de Catholic Relief Services (CRS) en Guinée

« Malgré les avancées obtenues dans la mise en œuvre des différentes observations, force est de reconnaitre que des gaps importants existent encore en matière d’accès des communautés aux services de santé de base, surtout en milieu rural. Afin de combler ce gap, un plan stratégique de la santé communautaire 2018-2022 a été élaboré, sous le financement du fonds mondial… Donc, c’est dans le cadre de l’opérationnalisation de ce plan stratégique que le fonds mondial, à travers Catholic Relief Services (CRS), a financé, à hauteur de trois millions de dollars (3 000 000 USD) la mise en œuvre du modèle de santé communautaire dans les 18 communes rurales des préfectures de Kindia et Télimélé… Les matériels et équipements qui font l’objet de la présente cérémonie de remise sont composés d’un véhicule PRADO, 4 ordinateurs et divers matériels informatiques, 75 motos, des imperméables (manteaux, bottes), des t-shirts, des sacs à dos, des mégaphones, des pèse-bébés, etc. Le coût de ces équipements est estimé à 479 mille dollars. Et, ces équipements vont permettre aux relais communautaires et agents de santé de mieux servir les communautés. Parce que chaque agent communautaire doit couvrir un maximum de 100 ménages », a expliqué Jean Marie Bihizi, tout en émettant le souhait de voir ces équipements utilisés à bon escient pour le bénéfice exclusif des populations.

Prenant la parole, le secrétaire général du ministère de la santé a d’abord remercié le Fonds Mondial « pour son appui financier dans le cadre du renforcement système de santé de la Guinée ». Dr Sékou Condé a ensuite rappelé les actions entreprises par le gouvernement guinéen dans la marche vers l’atteinte des objectifs de développement durable, tout en interpellant les bénéficiaires des présents équipements sur le fait que ces matériels n’auront de sens que si les indicateurs de performance s’améliorent dans les préfectures cibles.

Dr Sékou Condé, secrétaire général du ministère de la santé

« La liste des acquis et des actions en la matière est longue. Mais, l’un des éléments les plus importants à signaler est l’engagement dans le cadre de la couverture sanitaire universelle… S’inscrivant dans cette logique, le ministère de la santé, avec l’appui des partenaires techniques et financiers, a élaboré une stratégie nationale de santé communautaire. Mais, une santé communautaire n’a de sens que si les éléments importants sont pris en compte… Et, ce matin, en procédant à la remise de ces équipements, le Fonds Mondial, à travers l’opérateur CRS, contribue de façon significative à la mise en œuvre de la stratégie de la santé communautaire dans les préfectures de Kindia et Télimélé. Ceci étant, une politique n’a de sens que si on développe les ressources humaines et qu’on veille à l’utilisation rationnelle des moyens mises à disposition. C’est pourquoi, je voudrais inviter les structures bénéficiaires, la direction nationale de la santé communautaire, les DPS (directeurs préfectoraux de la santé), les relais communautaires et agents de santé, à faire bon usage des moyens qui seront mis à leur disposition. Et, il est important de préciser qu’il s’agit des moyens pour atteindre des objectifs. Donc, la mise à disposition de ces moyens n’aura de sens que si les indicateurs de performance s’améliorent. A cet égard, le ministère de la santé sera très attentif à l’utilisation des moyens, pour qu’une fois encore, comme ce fut le cas de la stratégie de santé primaire lancée en 1987, que la Guinée prouve que nous sommes sur la voie pour atteindre l’objectif de la couverture sanitaire universelle. Naturellement, cela demande l’engagement du gouvernement », a indiqué Dr Sékou Condé.

A noter que depuis 2014, le Fonds Mondial appuie la Guinée dans la lutte contre la SIDA, la Tuberculose et la Paludisme. Et, conformément à la décision prise en 2016 par son conseil d’administration relative à l’allocution de fonds pour la période 2018-2020, la somme de 106 787 656 dollars a été allouée à la Guinée pour lutter contre ces trois maladies et renforcer le système de santé du pays. Ainsi, c’est pour la mise en œuvre de ces subventions que le Fonds Mondial a signé des conventions avec des récipiendaires dont Catholic Relief Services qui, en 2019, en plus de la subvention Paludisme, a obtenu la gestion d’un fonds catalytique de trois millions de dollars dans le cadre de la subvention 2018-2020, pour la mise en œuvre des activités du projet pilote dans les districts sanitaires de Kindia et Télimélé. Et, CRS vient de marquer le démarrage des activités dans lesdits districts sanitaires par la remise officielle d’équipements et matériels au ministère guinéen de la santé.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin