Les journées d’information et de partage d’expériences sur la police de proximité ont été lancées dans la journée d’hier mercredi, 04 décembre 2019, dans un réceptif hôtelier de Conakry. Une démarche initiée en rapport avec le projet Partenaires pour la Sécurité en Guinée mis en œuvre dans les communes de Dixinn, Kaloum, Kindia, Kankan, Labé, Mamou, Siguiri, dans le cadre de l’introduction de la police de proximité.

Cette initiative du consortium Partners Global, Coginta et le CECIDE a pour objectif de rassembler les élus locaux, la police, les femmes et des jeunes pour échanger des expériences et capitaliser les acquis dudit projet, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Ces journées d’information et de partage d’expériences sur la police de proximité vont se dérouler sur 3 jours. L’ouverture des travaux a regroupé des personnalités dont le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Albert Damantang Camara ; la maire de la commune de Kaloum, Aminata Toué ; l’ambassadeur des USA en Guinée, Simon Henshaw.

Albert Damantang Camara, ministre de la Sécurité

Dans son discours, Albert Damantang Camara, a rappelé les raisons de l’introduction de la doctrine de la police de proximité dans notre pays. « Le Projet Partenaires pour la Sécurité en Guinée, la réforme de la police au service du citoyen, introduit la doctrine de la police de proximité, la nouvelle doctrine d’emploi de la police nationale de Guinée dans les commissariats centraux de police. Cette nouvelle doctrine, qui est le fruit de la réforme du secteur de sécurité initiée par le professeur Alpha Condé, président de la République, consiste à professionnaliser la police, à développer la gouvernance de la sécurité à fin que le citoyen soit sujet et acteur de sa propre sécurité et à rétablir la confiance entre la police et la population qu’elle sert ».

Par ailleurs, Albert Damantang Camara a fait le bilan de ce qui a été fait par le projet depuis son lancement en 2015. « Pendant ces 4 années, des résultats tangibles ont été obtenus dans le cadre de la coproduction de la sécurité. Par ailleurs, trois diagnostics locaux de sécurité ont été réalisés, près de 1599 policiers ont été formés, des Conseils Locaux de Sécurité et de Prévention de la Délinquance installés dans cinq mairies ainsi que 175 membres formés, 109 chefs de quartiers ont été formés en résolution de conflits et prévention de la délinquance, 88 forums ont été organisés dans les quartiers avec la participation de toutes les parties prenantes à la vie des quartiers, 82 policiers assurent l’éducation à la citoyenneté des élèves dans les lycées et collèges, des femmes et des jeunes ont été mis en relation avec l’Office de Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs (OPROGEM), des fonds de prévention de la délinquance ont été mis en place au profit d’associations des jeunes et de femmes. Des cours d’anglais pour le personnel du ministère de la Sécurité ont été dispensés, des formations à l’étranger pour les cadres de la police également ont été dispensées. Et, il a été réalisé deux films sur ce projet. Toutes ces actions ont permis d’améliorer l’image de la police et lui permettre de jouer son rôle social », soutient le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile.

Simon Henshaw, ambassadeur des Etats Unis d’Amérique en Guinée

Pour sa part, Simon Henshaw, ambassadeur des Etats Unis d’Amérique en Guinée, a salué les efforts fournis par tous les acteurs pour la professionnalisation des services de sécurité. « Je voudrais remercier Partner Global, Coginta et CECIDE pour tous les efforts qu’ils ont déployé pour réaliser ce projet et organiser cet événement cette semaine. Je voudrais énormément exprimer ma gratitude de nos partenaires et au gouvernement, qui ont contribué à nous aider à atteindre nos objectifs communs de réforme du secteur de la sécurité en Guinée. J’ai eu l’occasion de visiter le commissariat central de Labé et j’ai pu constater de visu le travail accompli par ce projet d’expérience de la police de proximité », a expliqué le diplomate Américain.

Aminata Touré, maire de la commune de Kaloum

De son côté, Aminata Touré, maire de la commune de Kaloum, a dit sa joie de participer à cette rencontre de partage d’expérience et de capitalisation des acquis du projet sur la police de proximité. « L’honneur me revient de vous souhaiter la bienvenue au nom de la commune de Kaloum, qui abritera la journée de partage d’expérience du projet Partenaires pour la Sécurité en Guinée, la réforme de la police au service des citoyens, financé par le gouvernement américain. Ces journées de partage d’expériences se dérouleront du 04 au 06 décembre 2019. C’est avec satisfaction que nous avions accueilli la nouvelle selon laquelle Kaloum a été identifié comme le lieu pour la mise en œuvre de cette activité d’une telle envergure, qui capitalise les acquis de la police de proximité depuis 4 ans en République de Guinée ».

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin