Laho Bangoura, conseiller du Premier ministre

Les travaux du comité de suivi du dialogue politique inter-guinéen ont été relancés ce jeudi, 05 décembre 2019, à Conakry. La rencontre s’est tenue dans un climat de sérénité au palais du peuple, en présence des acteurs des deux bords politiques (la mouvance présidentielle et l’opposition). Et, les travaux de cette première séance ont été conduits par Laho Bangoura, conseiller du Premier ministre, chargé de la diplomatie, du développement et des relations internationales, rapporte un reporter de Guineematin.com qui était au palais du peuple.

Au sortir de cette rencontre, les acteurs qui ont pris part à cette rencontre d’échange ont laissé le soin au facilitateur de faire le compte rendu à la presse. Et, selon Laho Bangoura (qui conduit les travaux de ce dialogue), cette première séance a permis aux acteurs concernés de s’accorder sur les principes généraux et les règles de conduite qui doivent guider les travaux de session ; mais aussi, de s’entendre sur les deux questions à inscrire à l’ordre du jour de la session. « Le parachèvement des élections communales et communautaires et les élections législatives », a-t-il cité, tout en précisant que ce dialogue politique se tient sur initiative du Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana.

Le facilitateur du présent dialogue a aussi magnifié l’attitude avec laquelle les participants à cette rencontre ont abordé cette première séance. « Il faut se réjouir du climat de confiance et de sérénité qui a prévalu tout au long de la séance ; et, surtout de la volonté commune qui a été exprimée par les représentants des deux parties pour atteindre les objectifs que nous souhaitons, dans l’intérêt supérieur du pays », a dit Laho Bangoura.

S’agissant du temps que prendront les travaux de ce dialogue, le facilitateur a indiqué qu’aucun délais n’a encore été fixé. « Nous sommes dans un processus de négociation qui demande forcément du temps, de la patience et de la détermination de tous les acteurs engagés. Donc, nous n’avons pas de délai. Notre objectif, c’est de parvenir à un consensus sur les questions du moment ; et, je ne veux pas présager du résultat des discutions. Il appartiendra aux principaux acteurs de discuter, de se concerter et de trouver ensemble ce qui est bien pour notre pays », a conclu Laho Bangoura, conseiller du Premier ministre chargé de la diplomatie, du développement et des relations internationales.

A noter que ce dialogue politique s’ouvre dans un contexte sociopolitique tendu, marqué par des manifestations pro et anti nouvelle constitution et un troisième mandat pour le président Alpha Condé.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin