L’antenne du FNDC à Kindia décide de poursuivre le maire de cette commune urbaine en justice. La structure a porté plainte contre Mamadou Bangoura, accusé d’avoir interdit illégalement les manifestations contre un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé dans la ville des agrumes, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Interdit de manifester et plusieurs de ses responsables emprisonnés depuis quelques semaines, le FNDC-Kindia ne lâche pas prise. Le mercredi, 04 décembre 2019, la structure, opposée au projet de changement constitution qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat, a déposé plainte contre le maire de la ville. Elle a déposé dans le même temps une lettre d’information par rapport à une nouvelle manifestation qu’elle compte organiser le 10 décembre prochain.

Kemo Mali Fofana, coordinateur régional par intérim du FNDC

C’est le coordinateur régional par intérim du FNDC à Kindia, Kémo Mali Fofana, qui l’a annoncé devant la presse. « Nous venons directement du parquet du tribunal de première instance de Kindia pour porter plainte contre les décisions illégales du maire de la commune urbaine de Kindia afférant à l’interdiction des manifestations à Kindia.

Après, nous avons aussi déposé une nouvelle lettre d’information pour une éventuelle manifestation prévue le mardi, 10 décembre 2019. Il faut le dire que cette fois-ci, c’est une leçon qu’on donne au maire Mamadouba Bangoura pour qu’il sache que s’il interdit nos manifs mille fois, on portera mille fois plainte contre lui en saisissant notre pool d’avocats. Et ça c’est une décision irrévocable », a-t-il déclaré.

Contacté par un journaliste de Guineematin.com peu après cette annonce, le maire de Kindia a dit n’avoir pas encore été informé de cette plainte. « Je ne suis même pas informé de cette plainte, je me demande pourquoi ils porteraient plainte contre moi. Donc j’attends qu’on m’informe officiellement et là je réagirai. Car j’ignore même de quoi je suis reproché », a dit Mamadouba Bangoura.

A rappeler que cinq responsables de l’antenne du Front National pour la Défense de la Constitution à Kindia sont détenus depuis quelques semaines à la prison de civile de la ville. Selon Abdoulaye Bah, chargé des questions juridiques du FNDC-Kindia, les cinq détenus ne sont pas en bonne santé.

« Actuellement, Alsény Farinta Camara est malade parce qu’il a un régime alimentaire particulier et ses 4 collègues ne sont pas également en bonne santé. Ce qui est très grave. Donc maître Salifou Beavogui travail avec le procureur général monsieur Mohamed Lamine Diawara, pour qu’il y ait une audience organisée dans les prochains jours », a dit l’ancien président de la délégation spéciale de Kindia.

De Kindia, Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin