Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, c’est ce vendredi, 06 décembre 2019, que nos huit (8) compatriotes, tués lors des récentes manifestations contre le régime Alpha Condé ont été enterrés au cimetière de Bambéto, dans la commune de Ratoma.

Mais, avant, un véhicule personnel qui semble appartenir à un agent des forces de sécurité, de passage à Bambéto a été incendié, rapporte un collaborateur de Guineematin.com qui était sur place.

Selon nos informations, c’est après des jets de pierres que le conducteur- dont la tenue aurait irrité les jeunes endeuillés- aurait abandonné son véhicule pour se sauver. La voiture Nissan Almera sera finalement incendié par des jeunes qui accusent les forces de l’ordre d’avoir tué plus de cent de leurs camarades, lors des différentes manifestations contre le régime Alpha Condé.

La volonté du président Alpha Condé de changer la constitution guinéenne par une nouvelle qui lui permettrait de faire un troisième mandat mobilise des défenseurs de la Loi suprême depuis plusieurs mois. Et, le 14 octobre dernier, les manifestations ont commencé à Conakry et à l’intérieur du pays. Malgré les arrestations et les tueries (23 morts à ce jour), les défenseurs de la Constitution continuent les mobilisations à chacun des appels du FNDC (Front national pour la défense de la Constitution).

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin