Marche du FNDC : Cellou Dalein sur les raisons pour lesquelles Alpha Condé doit partir

Comme d’habitude, la marche organisée ce mardi, 10 décembre 2019 par le FNDC à Conakry a été clôturée par un meeting tenu sur l’esplanade du stade du 28 septembre (Dixinn Terrasse). Plusieurs leaders du Front National pour la Défense de la Constitution ont pris la parole pour s’adresser à leurs partisans massivement mobilisés, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place. Dans son intervention, Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition guinéenne, a rappelé les raisons pour lesquelles, selon lui, les Guinéens sont opposés à un troisième mandat pour le président Alpha Condé et pour lesquelles son régime doit partir.

« Vous (s’adressant aux partisans du FNDC présents) êtes contre le 3ème mandat pour plusieurs raisons. D’abord, il est illégal, il est inopportun, il est contraire à nos lois, contraire à la démocratie que nous voulons instaurer dans notre pays, contraire à l’Etat de droit que nous voulons instaurer dans ce pays. Monsieur Alpha Condé est en train de finir son second mandat, mais ça a été un mandat de calvaire pour le peuple de Guinée, un mandat de violence contre la jeunesse : 127 d’entre vous sont ensevelis au cimetière de Bambeto, 127 de nos camarades abattus à bout portant reposent désormais au cimetière de Bambeto. Ceux-ci n’ont jamais eu droit à la compassion des autorités de ce pays, ils n’ont pas eu droit à une enquête et à la justice. Ce régime-là, il doit partir », a dit l’opposant.

Le président de l’UFDG en a profité également pour une fois encore fustiger « la mauvaise gestion » du pays par le régime actuel. Ce qui a pour conséquences notamment le départ massif des jeunes vers l’Europe, soutient-il. « La mission de ce régime serait d’assurer la sécurité des citoyens, de garantir leur égalité devant la loi et d’assurer le respect de leur droit, de leur dignité. La source d’insécurité numéro dans ce pays, c’est l’impunité qui est accordée aux auteurs des crimes. Cet Etat qui a la charge d’assurer la sécurité de la jeunesse et de mener des politiques capables de créer des opportunités d’emplois.

Malheureusement, la Guinée est le premier pays africain au Sud du Sahara demandeur d’Asile en France, en Europe parce que comme l’a rappelé tout à l’heure quelqu’un, face au chômage chronique, à l’insécurité, à la restriction des libertés, beaucoup de vos camardes ont essayé d’aller ailleurs et beaucoup hélas sont morts dans le désert et dans la Méditerranée. Ceux qui sont arrivés en Europe sont en train de chercher des papiers. Et nous sommes aujourd’hui le premier pays en France à demander le statut de réfugié politique. C’est grave.

Notre pays est immensément riche, malheureusement, ceux qui nous gouvernent n’ont pas de soucis pour la jeunesse, pour lui créer de l’emploi pour qu’elle vive dans la dignité, qu’elle ait des perspectives. Tout est fermé avec le régime d’Alpha Condé. Donc, restons encore mobilisés pour empêcher le 3ème mandat. Aujourd’hui, beaucoup de guinéens n’arrivent pas assurer les 3 repas par jour, parce que toutes les ressources minières, financières, sont détournées par un clan et qui veut continuer à le faire en restant au pouvoir », a dénoncé Cellou Dalein Diallo.

A noter que cette manifestation, la sixième organisée par le FNDC, s’est déroulée sans aucun incident.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS