Halimatou Dalein en colère : « levez-vous ! Nos enfants meurent comme des petits chiens »

Comme annoncé précédemment, plusieurs femmes responsables et militantes du FNDC ont manifesté une nouvelle fois ce jeudi, 12 décembre 2019, à Conakry. Elles protestent toujours contre les tueries enregistrées lors des manifestations appelées par le Front National pour la Défense de la Constitution, réclamant justice pour les victimes, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Vêtues de blanc, foulards rouges à la tête, les manifestantes ont défilé du rond-point de Hamdallaye (dans la commune de Ratoma) jusqu’à l’esplanade du stade du 28 septembre (Dixinn Terrasse). Parmi elles, Hadja Halimatou Dalein Diallo, épouse du chef de file de l’opposition guinéenne.

« Aujourd’hui encore une fois, c’est un sentiment de tristesse qui m’anime. Nous marchons pour qu’on arrête de tuer nos enfants, je marche avec mes sœurs pour dire plus jamais ça dans notre pays, nous marchons pour dire au gouvernement d’arrêter de tuer nos enfants. Nous sommes tristes.

Nous marchons aujourd’hui pour dire que nous sommes fatiguées, nous marchons parce que nous sommes réprimées, nous marchons parce que nous sommes exclues, nous marchons pour dire plus jamais ça, nous marchons pour réclamer justice pour nos enfants, nous marchons pour exiger le respect de la loi dans ce pays », a-t-elle déclaré.

L’épouse de Cellou Dalein Diallo salue la mobilisation des femmes qui ont pris part à cette marche et annonce la poursuite de ces manifestations jusqu’à l’atteinte des objectifs. « On est fatiguées de voir nos enfants partir comme ça à la fleur de l’âge. Donc nous marcherons jusqu’à ce que justice soit faite…

Même si c’est deux femmes qui sortent, on marchera jusqu’à ce que Alpha Condé nous entendent parce qu’il y a une impunité qui ne dit pas son nom dans ce pays, une complicité et un silence coupable. Nos enfants meurent comme des petits chiens. Nous sommes fatiguées de ça. Peuple de Guinée, levez-vous ! Il est temps qu’on se lève pour ne pas qu’on continue à nous tuer », a-t-elle lancé.

Comme les précédentes, cette marche des femmes du FNDC s’est déroulée sans incident.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS