Le Conseil National des Jeunes (CNJ) de l’UFDG poursuit sa campagne de sensibilisation entamée récemment pour amener les citoyens à se faire enrôler sur la liste électorale. Cela en prélude aux élections législatives du 16 février 2020 et de la présidentielle prévue dans la même année. Après les communes de de Ratoma et de Matoto, les jeunes du principal parti d’opposition du pays étaient à Dixinn ce vendredi, 13 décembre 2019, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

L’honorable Bakary Keïta, président du Conseil National des Jeunes de l’UFDG, et les membres de son équipe, ont sillonné plusieurs concessions pour expliquer aux citoyens la nécessité d’aller se faire recenser. « Aujourd’hui, nous sommes très heureux de nous retrouver dans la commune de Dixinn, qui pour nous, est la plus grande commune de Guinée parce qu’elle abrite le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo.

C’est pourquoi d’ailleurs, il faut le rappeler parce que c’est l’histoire qui l’a inscrit en lettre d’or, nous avons gagné contre vents et marées la commune de Dixinn et elle est gérée par un monsieur de l’UFDG. Aujourd’hui, nous sommes dans la phase de préparation pour aller à des nouvelles échéances puisque bientôt on va aller aux élections législatives et puis à l’élection présidentielle.

Les deux élections vont se faire dans la même année, nous allons élire les députés puis nous allons élire Cellou Dalein Diallo comme président de la République. Pour que cela soit fait, il faut obligatoirement que tous les Guinéens qui ont l’âge de voter se fassent recenser. Puisque la CENI a demandé aux acteurs politiques de l’aider à faire la sensibilisation des citoyens pour qu’ils partent se faire enrôler, nous UFDG, notre président Cellou Dalein Diallo nous a instruits de demander à l’ensemble des Guinéens d’aller se faire recenser », a indiqué l’opposant.

Le député de l’UFDG fait remarquer que « les Guinéens ont tendance à se décourager, ils ont tendance à croire que la fraude a tellement émaillée les différentes élections qui se sont succédé dans ce pays et ils ont tendance à croire que se faire recenser ne compte plus. Il faut leur dire que désormais, non seulement ils doivent se faire recenser mais nous veillerons à ce que les élections soient transparentes en République de Guinée ».

« A Dixinn, vous avez la chance parce que c’est tout près de vous ici que le président Cellou Dalein Diallo et son épouse Halimatou Dalein Diallo se sont fait recenser. Nous souhaitons que vous fassiez tous l’enrôlement mais en dehors de cela, que vous consacriez 4 heures de votre temps par jour pour dire à vos voisins, à vos parents, à vos connaissances et à tous les citoyens qu’ils doivent aller se faire recenser », a-t-il lancé à l’endroit des habitants de la commune de Dixinn.

De son côté, Amadou II Barry, conseiller communal à la mairie de Dixinn et membre du bureau du Conseil National des Jeunes de l’UFDG, a attiré l’attention des citoyens sur des cas de « fraude » qui entourent cette opération d’enrôlement des électeurs. « Ces derniers temps, nous avons été interpellés presqu’à tous les niveaux qu’il y a des jeunes qui disent être envoyés par les chefs de secteurs pour aider les gens à se faire recenser à partir de leurs domiciles.

Ce qui fait que nous avons tenu des réunions pour dire aux uns et aux autres que c’est de la fraude. Du point de vue électoral, il n’y a aucune autre structure chargée d’enrôler les électeurs si ce n’est pas la CENI. Donc, nous avons dit à nos responsables à la base d’identifier ces gens-là et de les traduire près des gendarmeries et autres et on va les traduire devant les tribunaux compétents », a-t-il révélé.

A rappeler que selon le chronogramme annoncé par la CENI, l’opération d’enrôlement des électeurs et de révision des listes électorales doit prendre fin le 16 décembre prochain.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin