Comme annoncé précédemment, après cinq jours de consultation avec les acteurs sociopolitiques de la Guinée, la délégation internationale conjointe du NDI (national democratic institute) et la KAF (fondation Kofi Annan) a publié ce vendredi, 13 décembre 2019, les observations préliminaires de sa mission d’évaluation pré-électorale dans le pays.

Présent à la conférence de presse qui a été organisée pour l’occasion, Mohamed Tall, ancien ministre de l’élevage et membre du bureau politique national de l’UFR (Union des forces républicaines), estime que c’est un message fort qui a été livré aux Guinéens.

« Deux anciens chefs d’Etats de deux pays de l’Afrique de l’Ouest. C’est un message fort. Car, ce sont des chefs d’Etat qui ont quitté volontaire le pouvoir ; et, de manière pacifique. Ils sont ici en tant que membre de la communauté africaine, une communauté à laquelle nous appartenons. Ils sont venus pour prévenir ce qui pourrait se passer en Guinée si rien n’est fait. Ils sont venus dans un cadre qui pourrait garantir une forme de neutralité… Il y a eu des messages forts. Le président Nicéphore Soglo qui a eu des épreuves difficiles juste avant de venir ici, a mis les intérêts de la Guinée au-dessus pour venir parler à son frère Alpha Condé et rencontrer les différents acteurs sociopolitiques du pays… Et, ils arrivent officiellement dans le cadre des élections législatives. Mais, comme vous le savez, ces élections se préparent sous fond de crise. Parce que derrière, chacun perçoit bien la volonté du président Alpha Condé de s’éterniser au pouvoir. Et, ce problème est bien perçu par ces anciens chefs d’Etat. Ils ont eu un entretien avec les différents acteurs, mais surtout avec le président Alpha Condé. Et, le message a été clairement passé. Et, comme ils l’ont dit, demain, le travail va se poursuivre. Dans quelques jours, le président Alpha Condé compte se rendre à Abuja (au Nigéria) ; et, là également, les discussions vont se poursuivre. Donc, on retient que ce sont des chefs d’Etat, la communauté africaine, des démocrates qui viennent au chevet d’un pays malade », a indiqué Mohamed Tall, au micro de Guineematin.com, après la présentation de ce rapport de consultation.

Mamadou Baïlo Keïta et Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin