A l’image de nombreux autres acteurs politiques du pays, le président de l’UDD, Bah Oury, a pris part à la publication du rapport de mission de la délégation internationale conjointe du National Democratic Institute (NDI) et de la Fondation Kofi Annan (KAF) en Guinée. Conduite par les anciens présidents du Bénin, Nicéphore Soglo, et du Nigeria, Gooluck Jonathan, la délégation a fait le point de sa mission qui a duré du 9 au 13 décembre et qui lui ont permis de rencontrer les différents acteurs de la vie politique du pays. Après la publication de ce rapport, l’opposant se dit satisfait et espère que les lignes vont enfin bouger dans le bon sens.

« La déclaration indique qu’un processus est engagé, un processus qui permet aux anciens Chefs d’Etat africains de s’inquiéter de l’avenir immédiat de la Guinée en ce qui concerne l’organisation des processus électoraux. Je pense que tout n’est pas dit, je pense que les discussions vont continuer certainement dans les coulisses et nous espérons que de part et d’autre, aussi bien le président Alpha Condé que ses anciens paires, pourront trouver des voix permettant à la Guinée de retrouver rapidement le calme et la sérénité et de trouver les manières de régler les crises politiques notamment la question concernant la constitution d’une part, et de l’autre côté de trouver les meilleures voies et moyens d’organiser de la manière la plus régulière, les élections législatives et les présidentielles pour que la Guinée ait une alternance démocratique dans le respect de sa constitution telle qu’elle a été adoptée en 2010 », a déclaré Bah Oury.

Propos recueillis par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin