La visite des deux anciens chefs d’Etats Africains en Guinée et la révision du fichier électoral en cours sont les principaux points débattus ce samedi 14 décembre 2019, au siège du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES). C’était à l’occasion de l’assemblée générale du parti, présidée par Dr Ousmane Kaba, en présence de plusieurs militants a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

A cette occasion le président du PADES a expliqué à ses militants l’opportunité de la visite des deux chefs d’Etats Africains à Conakry. « Cette semaine, nous avons eu la visite de deux anciens présidents africains de la CEDEAO. Il s’agit de l’ancien président du Nigeria, Goodlok Johnathan, et l’ancien président du Benin, monsieur Soglo. Ce sont deux personnes sages. Ils sont venus pourquoi en Guinée? A quoi ça sert leur visite? Au moins à deux choses. La première chose, leur présence signifie qu’on peut être un ancien président et continuer à jouer un rôle politique et dans son pays et en Afrique. C’est d’abord un gros symbole. Deuxièmement, ils sont venus dire que la CEDEAO, les pays africains ne vont pas accepter que la Guinée soit déstabilisée, qu’il y ait des conflits en Guinée. Parce que si notre pays est déstabilisé, c’est toute l’Afrique de l’Ouest qui va être déstabilisée. Et ils nous rappellent toujours que tous les africains sont des frères. Ce qui se passe dans notre pays ne laisse personne indifférent dans la sous région. C’est la raison pour laquelle les gens de la CEDEAO ont, à plusieurs fois, exprimé leur opposition au tripatouillage de la constitution et au 3ème mandat. Même chose pour l’Union Africaine et l’Union Européenne. Tous les démocrates du monde sont contre le changement de la constitution et le 3ème mandat », a expliqué Dr Ousmane Kaba.

C’est pourquoi, ajoute-t-il, lors des manifestations du FNDC, c’est toute la Guinée qui descend pour montrer à la face du monde que la Guinée est unie contre un 3ème mandat.

Revenant sur la révision du fichier électoral, le président du PADES a donné la consigne à l’ensemble des guinéens d’aller se faire recenser. « La consigne du PADES, c’est d’appeler tous les guinéens sans exclusif à se recenser. Tout le monde n’a qu’à se recenser. Mais, ce que nous ne partageons pas, c’est le recensement des mineurs parce que ça, c’est illégal. Et, il ne faut pas l’accepter nulle part en Guinée. Parce que nous allons travailler pour avoir un fichier qui soit propre, un fichier qui reflète la démographie de la Guinée, et qui puisse nous permettre d’avoir des élections libres et transparentes ».

Plus loin, docteur Ousmane Kaba rassure ses militants que malgré la situation difficile que traverse le pays actuellement, la Guinée trouvera son chemin. « Aujourd’hui, la Guinée est dans une situation très difficile. Les guinéens sont inquiets. Mais, je peux vous dire que la Guinée va trouver son chemin. La Guinée va trouver un chemin lumineux où nous allons sauvegarder deux valeurs essentielles : l’Unité nationale et la prospérité des guinéens. Ayez confiance, car c’est un pays béni de Dieu. Dans ce pays, il y a eu des hommes et des femmes qui ont passé leurs vies à implorer l’éternel… La Guinée va s’en sortir. C’est difficile. Mais ce pays va s’en sortir », rassure Kaba.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 620 589 527/654 416 92

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin