Les audiences criminelles ont repris au Tribunal de Première Instance (TPI) de Labé dans la journée du jeudi, 12 décembre 2019. Les accusés qui ont comparu à la barre doivent répondre entre-autres des faits de tentative de viol sur mineure, viol et assassinats. Deux d’ente eux ont déjà été condamnés à 3 ans de prison, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Suite à la reprise des audiences criminelles, les accusés ont commencé à défiler à la barre du TPI de Labé. Dans la journée d’hier vendredi, 13 décembre 2019, deux accusés reconnus coupables, ont été condamnés à des peines de prison ferme pour tentative de viol sur mineure.

Le premier à comparaître est le nommé Abdoulaye Bah, célibataire, âgé de 15 ans, détenu depuis le 18 septembre 2019. Il est accusé de tentative de viol sur une fille âgée de 10 ans au secteur Thindel Touba, dans le quartier Madina, relevant de la commune urbaine de Labé. Les faits remontent au mois de septembre dernier.

A la barre, l’accusé a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Dans ses réquisitions, le procureur Patrice Kama Koïvogui a demandé au tribunal de retenir Abdoulaye bah dans les liens de la culpabilité. Pour la répression, le représentant du ministère public a requis une peine de cinq ans contre Abdoulaye Bah.

Dans le délibéré, le président du tribunal Laye Kourouma a finalement condamné Abdoulaye Bah à 3 ans de prison et au payement d’une amende de 390 000 francs guinéens, conformément aux articles 116, 352 et 548 du code de procédure pénale.

Le deuxième accusé de répondre de ses actes à la barre est le nommé Mamadou Alimou Diallo, célibataire, âgé de 25 ans et détenu depuis le 17 juin 2019. Ce boulanger de profession, domicilié au quartier Konkola, dans la commune urbaine, était jugé pour tentative de viol sur une fille âgée de 9 ans.

Les faits se seraient produits dans la sous-préfecture de Dionfo, préfecture de Labé au mois de juin 2019. A la barre, Mamadou Alimou Diallo a reconnu les faits de tentative de viol mis à sa charge.

Dans ses réquisitions, le procureur a demandé au tribunal de retenir l’accusé dans les liens de la culpabilité et à le condamner à 5 ans de prison.

Le tribunal, dans sa décision, a reconnu Mamadou Alimou Diallo coupable avant de le condamner à 3 ans de prison ferme.

A l’audience d’hier, vendredi 13 décembre 2019, deux cas d’assassinats et un autre cas de viol sur une mineure de 12 ans ont été entendus avant que les débats ne soient suspendus aux environs de 18 heures. Leur reprise est programmée pour le lundi prochain, 16 décembre 2019.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin