La lutte contre le troisième mandat se poursuit chaque jour mieux organisée que la veille. Au-delà des manifestations des Guinéens dans les rues de Conakry et de l’intérieur du pays, des séances de concertations sont organisées de façon quasi quotidienne par les dirigeants du Front national pour la défense de la Constitution.

Des rencontres individuelles avec les leaders d’opinions auxquels le FNDC explique ses motivations, dévoile ses stratégies et revient sur les conséquences d’une violation de la constitution pour la stabilité des institutions, du pays, voire l’unité nationale.

A l’occasion de la rencontre de ce dimanche, 15 décembre 2019, la mission du FNDC a abordé avec Elhadj Mamadou Camara, imam central de Kindia et chef coutumier, la mutualisation des efforts en Basse Côte pour plus de mobilisation et empêcher le coup d’État constitutionnel.

Sékou Koundouno et ses pairs du FNDC ont donc exposé au chef coutumier de Kindia leur détermination à continuer le combat contre le projet de changement de constitution. Ils ont également annoncé des actions d’envergure sur le terrain, notamment à Kindia pour tenter de faire fléchir le président Alpha Condé, en renonçant au projet de référendum qui lui ouvrirait la porte à un troisième mandat.

« La position de l’imam central de Kindia, Elhadj Mamadou Camara n’a pas changé. Il n’a pas bougé d’un iota. Elhadj Maman reste et demeure opposé au projet de changement de la Constitution qui favoriserait un troisième mandat », a précisé un opposant qui a pris part à cette rencontre de Kindia.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin