Viol sur mineure à Mandiana : Lanceï Kourouma condamné à 7 ans de prison

Trois dossiers criminels étaient inscrits au rôle d’audience à la justice de paix de Mandiana ce lundi, 16 décembre 2019, dans le cadre des audiences foraines. L’un des dossiers a porté sur un cas de viol sur une mineure de six ans. L’accusé, répondant au nom de Lanceï Kourouma, a été reconnu coupable et condamné à 7 ans de prison ferme, rapporte Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

Mis aux arrêts et détenu depuis le 11 juillet 2018, Lanceï Kourouma, un jeune mécanicien, célibataire sans enfant, était jugé pour le viol sur une mineure de six ans. Les faits se sont produits au début du mois de juillet.

Appelé à la barre, Lanceï Kourouma a reconnu à la barre les faits pour lesquels il est jugé avant d’expliquer ce qui s’est passé. « Oui, je le reconnais. Un soir, après la pluie, j’ai vue la fille qui était de passage. Je l’ai appelée. On est rentré dans ma chambre. Je lui ai donné de l’argent pour coucher avec elle. Elle n’a pas accepté l’argent. Ensuite, j’ai enlevé son caleçon. Après, elle est sortie de la maison en pleurant », a dit Lanceï Kourouma.

Par ailleurs, l’accusé a dit que l’affaire s’est ébruitée et a conduit à son arrestation. « Oui, je l’ai touchée. Après, elle est sortie en larmes. Peu après, elle est revenue chez moi avec sa mère. Elle a dit que j’ai violé sa fille. Du coup, le monde est venu. Mais, il y a eu des gens qui sont sortis dire que je ne suis pas un violeur. La mère de la fille est repartie. Après la prière de 19h, elle est revenue avec des gendarmes. Ils m’ont embarqué pour être entendu », a expliqué l’accusé.

Dans ses réquisitions, le procureur du Tribunal de Première Instance de Kankan, Aly Touré, va demander que l’accusé soit retenu dans les liens de la culpabilité et qu’il soit condamné à 15 ans de réclusion criminelle.

De son coté, l’avocat de la défense a plaidé coupable. Mais, vu le casier judiciaire du prévenu, qui est vierge, la défense va solliciter des circonstances atténuantes pour son client.

Dans le délibéré, le tribunal a retenu l’accusé dans les liens de la culpabilité. Pour la répression, Lanceï Kourouma est condamné à 7 ans de réclusion criminelle.

Toutes les deux parties ont exprimé leur volonté de ne pas faire appel de cette décision.

De Mandiana, Abdoulaye N’koya Sylla envoyé spécial pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS