Conakry : présentation du livre Les grimaces d’une intelligentsia divisée

Le Centre International pour la Recherche et de Documentation (CIRD) a servi de cadre à la présentation du livre intitulé « Les grimaces d’une intelligentsia divisée », le samedi dernier, 23 décembre 2019. Son auteur, Amadou Lamarana Diallo, chef du département Recherche au CIRD, est sociologue et démographe. Dans cet essai de 180 pages, l’auteur campe des épisodes spécifiques des actions de l’intelligentsia guinéenne du lendemain des indépendances à nos jours, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon nos informations, la motivation principale de la publication du présent livre et du choix de son titre découle d’une observation profonde faite par son auteur de la société guinéenne. « Depuis des années, j’observe le comportement et l’attitude de l’intelligentsia guinéenne envers la Guinée. Et j’ai pu avoir une synthèse de mes réflexions que je résume dans ce livre », a dit d’entrée de jeu Amadou Lamarana Diallo.

Amadou Lamarana Diallo

Pour monsieur Diallo, ce livre vient contribuer à combler un vide de réflexion et à attirer l’attention sur le manque de concertation, d’écoute et de dialogue qui caractérise les intellectuels guinéens dans leur ensemble. C’est pourquoi, l’auteur de cette œuvre souhaite que les intellectuels guinéens « se retrouvent et changent de paradigme. Qu’ils essaient d’avoir un changement dans le langage politique et culturel. Le discours tenu par l’intellectuel jusqu’ici ne promeut pas la Guinée. Il ne promeut pas l’intellectuel guinéen et ne promeut pas le développement de la Guinée. Ensuite, je souhaite que la démocratie fonctionne autrement dans notre pays….. »

Composé de six chapitres, ce livre est destiné aux intellectuels guinéens dans leur majorité. L’auteur espère un avenir meilleur à notre pays en appelant à éviter les erreurs du passé…

La présentation du livre Les grimaces d’une intelligentsia divisée a connu la présence de plusieurs personnalités du monde politique et littéraire guinéen.

C’est le cas du politicien Bah Oury qui a salué la sortie de cette œuvre dont il a vanté les mérites. « Je suis comblé, par ce que cela contribue à combler un vide. C’est vrai que moi, je suis beaucoup plus impliqué dans les activités politiques. Mais, une activité politique, lorsqu’elle n’est pas précédée par des réflexions, par des projections vers l’avenir, en faisant le bilan de ce qui a été vécu, en essayant d’expliquer nos tares, il va de soi que l’on risque de répéter les fautes et les erreurs telles que décrites par Amadou Lamarana dans son livre. Donc, c’est extrêmement important d’accorder de la place, dans l’engagement politique, à la réflexion, et à la nécessité de s’interroger, de se poser des bonnes questions en vue de trouver des bonnes réponses. Mais malheureusement, notre pays a toujours méprisé le travail des intellectuels. Et il important de le mettre au bout du jour, de trouver des nouvelles organisationnelles pour que l’intellectuel joue pleinement son rôle comme étant le guide de l’action, le guide permettant de retrouver la lumière ».

Pour le président de l’Association des Écrivains de Guinée, Facely 2 Mara, « le livre, c’est comme un enfant. Et au niveau de l’association, il est toujours considéré comme une nouvelle création pour le pays ».

En sa qualité d’écrivain, Facely 2 Mara n’a pas manqué de féliciter l’auteur de ce livre car, soutient-il, « écrire, c’est extrêmement difficile. Alors, quand on parvient à écrire, faire la dédicace et se faire publier, ça devient extraordinaire. »

A rappeler que « Les grimaces d’une intelligentsia divisée » est le tout premier livre de Diallo Amadou Lamarana. L’auteur a exprimé sa volonté de faire paraître prochainement un autre ouvrage et appartenir ainsi au cercle très fermé des écrivains de Guinée qui vont suivre les pas de Camara Laye, Thierno Monénembo, William Sassine, Alioune Fantouré, et bien d’autres.

Alsény Kaba pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS