Les députés de l’opposition, en colère : « nous sommes gouvernés par quelqu’un qui est injuste »

Les députés de l’opposition ont animé une conférence de presse dans la soirée de ce mardi, 24 décembre 2019, dans les locaux du groupe parlementaire Libéral Démocrates. Ils ont expliqué les raisons du mouvement de protestation qu’ils ont organisé un peu plus tôt à l’hémicycle, et qui empêché la tenue de la cérémonie de clôture de la session budgétaire de l’Assemblée nationale, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Dr Fodé Oussou Fofana, président du groupe parlementaire des Libéraux-Démocrates

C’est Dr Fodé Oussou Fofana, le président du groupe parlementaire des Libéraux-Démocrates, qui a pris la parole au nom de ses collègues députés (de l’UFDG et de l’UFR). Il a expliqué qu’ils ont manifesté devant le président de l’Assemblée nationale pour protester contre le « refus » de ce dernier de leur rendre ce qui leur revient de droit. « La loi dit que quand un député n’assiste pas à une session, il n’a pas droit aux primes de sessions. Mais les autres primes : s’agissant du carburant, du téléphone, du logement, c’est un dû.

C’est dû à la qualité, à la fonction de député. Qu’est-ce qu’ils ont fait ? D’abord, quand nous avons suspendu notre participation à l’Assemblée, ils ont bloqué les primes de session, ce qui est tout à fait normal. Mais, ils ne se sont pas arrêtés là, ils se sont aussi attaqués à nos revenus, notamment les primes de carburant, de logement… Nous avons voulu expliqué à Kory que quand on a travaillé ensemble pendant six ans, il était tout à fait normal qu’on se sépare tranquillement, mais il n’a pas voulu comprendre », a-t-il dit.

Le vice-président de l’UFDG rappelle que les députés de l’opposition n’ont pas été les seuls à bouder les travaux de la dernière session de l’Assemblée nationale. Mais, dit-il, c’est seulement leurs primes qui ont été bloqués par le chef du parlement. « Nous avons un règlement intérieur qui parle du député, qui parle des fonctions du député, qui parle des revenus du député. Et vous voyez que les députés du groupe parlementaire du RPG ont empêché après qu’on puisse examiner le budget dans son volet dépenses.

Vous avez vu le président du groupe parlementaire de la majorité, Damaro, qui a fait une déclaration officielle au siège du RPG pour dire qu’eux, ils vont aller en campagne. Ils ont abandonné complètement le parlement pendant deux semaines. Vous ne verrez jamais Kory dire un mot, à plus forte raison dire qu’on a coupé un franc dans les avantages des députés du RPG Arc-en-ciel. Nous sommes gouvernés par quelqu’un qui est injuste, il s’appelle Kory », estime Fodé Oussou Fofana.

Même si le mandat de cette législature est terminé, les élus de l’UFDG et de l’UFR, dont les primes ont été bloquées, promettent de poursuivre le combat jusqu’à ce qu’ils rentrent en possession de leur dû. « Nous avons décidé d’écrire un autre courrier à monsieur Kory ; deuxièmement, nous avons décidé de nous battre pour qu’on rentre dans nos droits, et c’est ce que nous allons faire. Parce que nous ne pouvons pas accepter que trois députés, ça veut dire que Kory et son état-major, ils sont trois, profitent des revenus des députés des deux groupes parlementaires », a annoncé l’opposant.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineemation.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS